Analyse
Roche GS : ventes trimestrielles décevantes il y a 6 ans - vendredi 14 octobre 2011


Le franc suisse a pesé plus que prévu sur les ventes du 3ème trimestre.

Heureusement, le panel de produits en développement progresse bien.
Titre correctement évalué.
CONSERVEZ.

 

Au 3ème trimestre, le chiffre d'affaires a baissé de 14,5 % à cause de la vigueur du franc suisse. Mais même hors effets de change, les ventes (+1 %) n'ont pas été à la hauteur des attentes. Il en va ainsi de l'anticancéreux Herceptin, dont la croissance de 4 % déçoit. Et les ventes d'Avastin (-10 %) souffrent toujours des craintes dans le traitement du cancer du sein. Heureusement, sur les neuf premiers mois de l'année, sept études cliniques de produits en phase finale de développement ont livré des résultats positifs. On notera d'une part ceux de l'Avastin dans le cancer de l'ovaire, ce qui devrait, une fois homologué, relancer sa croissance. Et d'autre part, ceux du Zelboraf, un traitement contre le mélanome, qui vient d'être lancé aux Etats-Unis avec son « test compagnon », lequel identifie les patients susceptibles de bénéficier du nouveau traitement. Le Zelboraf semble promis à un bel avenir grâce à la baisse de 63 % du risque de décès comparé à une chimiothérapie. Les estimations de ses futures ventes par le marché nous semblent plutôt conservatrices et une bonne surprise n'est pas à exclure. Nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action de 12 à 11,3 CHF pour 2011 et de 13 à 12,7 CHF pour 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 142,90 CHF

 

Le groupe suisse Roche est actif à la fois dans la pharmacie (oncologie, virologie, infections, métabolisme) et les diagnostics. Il détient complètement la société biotechnologique américaine Genentech. Son compatriote Novartis possède 6 % de son capital ainsi qu’1/3 des droits de vote.

 

Partagez cet article