Analyse
Vendre des actions avec de lourdes pertes ? il y a 6 ans - jeudi 20 octobre 2011

Est-ce une bonne idée de vendre au moment auquel les pertes sont les plus lourdes ?

Ces dernières semaines, les Bourses ont à nouveau plongé dans le rouge et les pertes de certaines actions ont été non négligeables. Certains investisseurs dégoûtés ont dès lors vendu à tort et à travers une partie ou la totalité de leur portefeuille d’actions.

 

Sauve qui peut

Ces dernières semaines, la panique a régné sur les marchés. Elle a poussé à des ventes massives et fait plonger les Bourses profondément dans le rouge. Certains investisseurs n’ont pas résisté à une telle pression. Pour tenter de sauver encore ce qui leur restait, ils ont donné ordre de vendre en tout ou en partie leur avoir en actions, en dépit des lourdes pertes déjà accusées. Mais c’est parfois sacrifier le bébé avec l’eau du bain. C’est vendre à des prix très peu avantageux et se priver de la possibilité de profiter d’une éventuelle reprise. Car toutes les actions ne sont pas à mettre dans le même panier. De plus, en vendant massivement au moment de fortes baisses boursières, on ne fait qu’accentuer le mouvement de chute.

 

Grande différence

Que dire d’un tel mouvement de participation à la panique ? Toutes les actions sont-elles à ce point mauvaises qu’elles doivent absolument être vendues ? Certainement pas. Plutôt que de céder à la panique et de vendre en masse, il faut bien sûr procéder à une analyse du portefeuille, poste par poste. Il faut se montrer sélectif et ne vendre que les actions dont les perspectives se sont dégradées et dont le cours peut donc encore baisser. Mais ce n’est pas non plus parce qu’une action a fortement baissé qu’elle va rapidement se redresser. Un bon exemple récent est bien sûr l’action Dexia. Son avenir est plus qu’incertain et peut partir dans tous les sens, de sorte qu’il faut certainement vendre. En revanche, des actions comme Agfa-Gevaert et AXA, qui ont pourtant perdu 40 % depuis le début du mois d’août, ne doivent certainement pas être vendues à ce prix, car elles renferment assurément un potentiel de rebond : elles sont bon marché et les perspectives pour ces deux entreprises s’avèrent favorables. Quelle que soit la gravité boursière du moment, vendre de telles actions à faible prix est à proscrire.

 

Faire l’exercice

Dans certains cas, il n’est certes pas facile de se faire une bonne idée générale de la situation de son portefeuille. Actuellement, on risque effectivement de devoir assumer sur certaines positions des pertes pouvant atteindre 50, 60 ou même 70 %. Mais il faut savoir garder la tête froide et ne pas jeter au feu sans réfléchir des valeurs pour la seule raison qu’elles subissent une lourde perte. Portez plutôt un regard critique sur chaque valeur séparément et demandez-vous si leur baisse de cours actuelle n’est pas exagérée, si ce cours a du potentiel de rebond. Si c’est le cas, mieux vaut prendre patience. Pour cet exercice peu aisé, nous sommes bien sûr à votre disposition. Nous sommes constamment à la recherche d’actions injustement ou exagérément sanctionnées. Et si les commentaires que nous publions à leur sujet ne vous suffisent pas, vous pouvez poser vos questions complémentaires aux spécialistes que vous aurez en ligne, en contactant nos services par téléphone.

 

Partagez cet article