Analyse
Faites votre propre stress test il y a 6 ans - mercredi 23 novembre 2011

Les investisseurs ne sont pas à la fête ces derniers jours. Et le constat que nous faisons depuis plusieurs mois se confirme : l'Europe est dans un cul de sac.

Europe

Signe de la défiance des investisseurs envers les dettes souveraines, les taux de refinancement à long terme de la plupart des Etats européens progressent. L'Italie se refinance à 10 ans à 6,88 % tandis que l'Espagne doit s'acquitter de 6,66 % sur la même échéance. De son coté, le taux pour la Belgique atteint 5,2 % contre 4% au début de l'année.
Le Fonds Européens de Stabilité Financière, créé pour rendre de la liquidité, verra-t-il finalement le jour ? Si oui, sera-t-il vraiment efficace ? Le doute est permis.
La BCE, qui pourrait également jouer ce rôle de prêteur en dernier ressort, est bloquée par des dissensions internes. Un bloc, emmené par l'Allemagne, se cramponne à une solution passant uniquement par la réduction des déficits publics et la restauration de la compétitivité des économies, autrement dit la baisse des salaires. La lute d'influence qui se joue dans les coulisses lasse de plus en plus les investisseurs, qui se détournent des actifs à risque.

 

USA
Aux Etats-Unis, l'absence d'accord entre Démocrates et Républicains sur la réduction des déficits inquiète les Bourses. Les coupes automatiques dans les dépenses prévues en 2012 seront enclenchées, ce qui pèsera sur la consommation en début d'année. L'inévitable ajustement budgétaire aura de toute façon ralenti les dépenses des consommateurs.
Nouveau signe de la nervosité, la banque centrale américaine va tester la capacité de résistance, e.a. à un choc économique majeur en Europe, de six grandes banques locales.

 

Que faire ?

La forte volatilité des marchés ne se démentant pas, il est d'autant plus important de bien évaluer le risque que vous êtes prêts à consentir.
Posez-vous clairement la question : puis-je encaisser une baisse de mes placements de 10,15 ou 20 % ? Si la réponse est non, réduisez partiellement ou complètement votre exposition aux actifs les plus risqués et rééquilibrez votre portefeuille vers des actifs moins risqués. Notre portefeuille moins risqué à 10 ans contient actuellement 65 % d'obligations de première qualité et 35 % d'actions.

Pour une composition plus précise, consultez notre stratégie.

Vous pouvez aussi vous replier sur l'immobilier, au travers des sicafi.
Wereldhave Belgium et Befimmo offrent aujourd'hui des rendements sur dividende de respectivement 5,5 % et 8,4 % net, tout en restant sous-évaluées par rapport à leur valeur intrinsèque (respectivement 18 % et 14 %).

Partagez cet article