Analyse
Omega Pharma : l’OPA est entrée dans sa dernière ligne droite il y a 6 ans - mercredi 16 novembre 2011

L’OPA de Couckinvest sur Omega Pharma a été lancée le 7 novembre et courra jusqu’au 20 décembre. En cas de succès, l’action disparaîtra de la Bourse.

 

Chronique annoncée

Le lancement de l’offre n’est en fait pas nouveau puisque Marc Coucke, directeur d’Omega Pharma, avait déjà annoncé en septembre son intention de lancer une offre au prix de 36 EUR par action à travers son véhicule d’investissement Couckinvest et de retirer au final sa société de la Bourse.Le prospectus et les formulaires pour participer à l’offre sont disponibles sur www.omega-pharma.be, sur les sites des banques guichets BNP Paribas Fortis, ING et Dexia et aux guichets de ces banques.

Conditions

Plusieurs conditions sont toutefois encore liées à l’offre d’achat. Pour qu’elle soit réussie, le repreneur veut détenir 90 % des actions à son terme. Ensuite, il pourra arrêter l’offre si, durant celle-ci, un événement susceptible de faire baisser l’EBITDA d’Omega Pharma de plus de 10 % survient, ou si l’indice Bel20 passe sous la barre des 2 040 points (10 % sous le niveau juste avant l’annonce de l’offre).

 

Et si ces 90 % ne sont pas atteints ? Couckinvest pourra en principe annuler l’offre, mais pourra aussi décider de la rouvrir sous forme d’offre obligatoire. Cela devra alors avoir lieu dans les dix jours ouvrables après la communication des résultats de la période d’offre initiale.

 

Si le candidat acheteur détient 95 % des actions au terme de la première ou deuxième phase, il aura le droit de lancer une offre de reprise et de retirer ensuite l’action de la Bourse.

Candidat décidé

Si nous considérons les conditions ci-dessus, un retrait de l’offre n’est pas improbable. Le Bel20 est en effet déjà passé sous les 2 040 points lors de différentes séances, avec un plus bas à 1 957 points. Raison pour laquelle également le cours fluctue aux alentours de 34,60 EUR, soit une décote de plus de 5 % par rapport au prix offert. Rien n’est donc fait.

 

Marc Coucke semble toutefois fermement décidé à s’emparer d’Omega Pharma car autrement, il aurait déjà pu abandonner l’offre compte tenu du faible climat boursier de ces derniers mois et de toutes les incertitudes qui se sont ajoutées sur les marchés depuis la première annonce de l’offre (septembre). Il y a donc de fortes chances pour que l’offre soit maintenue, même si le Bel20 passe sous le niveau annoncé avant le 20 décembre.Le repreneur s’est du reste accordé le droit de ne pas respecter les conditions posées.

Participez

Comme nous l’avons déjà dit, nous participerions à l’offre. Nous jugeons en effet l’offre correcte. Le formulaire d’acceptation peut être déposé gratuitement auprès des trois banques participantes si vous y avez un compte. Dans le cas contraire, vous pouvez remettre le formulaire à votre propre institution.

 

Partagez cet article