Analyse
Qui ne tente rien n’a rien il y a 6 ans - mercredi 23 novembre 2011

En matière d’investissement, rien ne sert de rester bloqué sur certaines idées.

Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis ! Même à l’âge respectable de 81 ans, Warren Buffett est la preuve qu’en matière d’investissement, rien ne sert de rester bloqué sur certaines idées. Il est même parfois indispensable d’insuffler une nouvelle dynamique à son portefeuille.

 

Jusqu’ici, le célèbre investisseur américain avait la réputation d’être conservateur dans ses choix d’investissement. Ainsi affichait-il depuis toujours sa préférence pour les entreprises au profil défensif (à l’instar de Coca-Cola, Wal-Mart ou Procter&Gamble), tout en restant à l’écart du secteur de la technologie sous le motif de ne pas assez le comprendre. Mais ça y est ! Il a fini par craquer, en prenant une participation dans le géant informatique IBM. Il en est même devenu un des principaux actionnaires. Il s’est laissé convaincre par la capacité de l’Américain à établir une feuille de route précise, par son développement dans les pays émergents et surtout par sa générosité envers ses actionnaires. Alors, peut-on aller jusqu’à considérer cette démarche comme un plaidoyer pour les valeurs technologiques ? En choisissant IBM, Buffett n’a pas pris de risques démesurés. Il a jeté son dévolu sur un groupe bien établi, doté d’un management réputé. Au niveau prix, selon nous, ce n’est pas une bonne affaire, même si on ne pourra juger qu’après quelques années. Certes, IBM a réussi sa transformation vers les services et logiciels, et il affiche des perspectives alléchantes. Mais son cours, proche de ses sommets, en tient compte. Contentez-vous de conserver.

 

Actuellement, nous suivons 26 valeurs que nous cataloguons comme « haute technologie ». Au même titre que toute autre action, elles sont soumises à nos critères d’évaluation. Si nous donnons relativement peu de conseils d’achat, c’est parce que nous considérons que, dans l’ensemble, le secteur est correctement évalué. En outre, plus que dans d’autres secteurs, la sélectivité doit être de mise car, on le sait, les belles histoires d’aujourd’hui peuvent vite tourner au cauchemar demain.

 

Si, comme Warren Buffett, vous voulez pimenter votre portefeuille, laissez vous guider par nos conseils. Parmi d’autres, nous sommes positifs pour Intel, EVS, CSC, Melexis et Sage, dont le faible niveau de valorisation peut être mis à profit pour acheter.

 

Partagez cet article