Analyse
Republic Airways : le client American Airlines est en difficultés il y a 6 ans - lundi 5 décembre 2011

American Airlines a demandé à être protégée contre ses créanciers. Sa possible mise en faillite ne devrait toutefois pas avoir d'impact (ou très peu) sur l'accord avec Republic.

Action bon marché mais risquée.
Conservez.

 

American Airlines a demandé l'application du Chapter 11 qui protège temporairement une société contre ses créanciers, l'équivalent de notre concordat judiciaire. Les conséquences d'une éventuelle faillite pour Republic Airways, qui assure une centaine de vols par jour pour American Airlines, devraient toutefois rester limitées selon nous. Même si American Airlines devait mettre un terme à toutes ses activités - ce qui nous semble peu probable - Republic ne devrait alors immobiliser que 15 avions au sol sur 275. Nous penchons plutôt pour une révision du contrat entre les deux parties et des conditions moins intéressantes pour Republic. Ce n'est certes pas une bonne nouvelle, mais l'effet sur la rentabilité devrait être limité.
Un point plus important à nos yeux a trait à la volonté de Republic de procéder plus rapidement que prévu à la scission de sa filiale Frontier Airlines (vols pour compte propre), même si nous n'en avons plus entendu parler depuis notre dernière analyse.

Nos estimations restent inchangées : une perte par action de 0,20 USD pour cette année et un bénéfice de 0,40 USD pour 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 3,79 USD

 

Republic Airways est une compagnie aérienne régionale qui assure chaque jour environ 1 600 vols de courte distance entre 128 villes, dans 47 Etats américains, au Canada, au Mexique et au Costa Rica; opérait autrefois uniquement pour le compte de compagnies qui étaient ses clientes; travaille aussi encore pour son compte propre, au travers de la marque Frontier.

 

 

 

Partagez cet article