Analyse
Squeeze et hausse spectaculaire ! il y a 6 ans - mardi 13 décembre 2011

Ces dernières semaines, à plusieurs reprises, les indices boursiers ont fait des bonds. On peut aussi conclure que c’est une situation de squeeze qui a provoqué ces hausses.

Ces dernières semaines, à plusieurs reprises, les indices boursiers européens ont fait en une seule séance des bonds de l’ordre de 5 %. Certaines actions ont même bondi de plus de 10 % en un jour. En cause, de bonnes nouvelles économiques ou des interventions des banques centrales. De manière plus technique, on peut aussi conclure que c’est une situation de squeeze qui a provoqué ces hausses.

 

Sentiment négatif

Ces derniers temps, l’ambiance était plutôt morose dans les milieux boursiers. Bon nombre d’investisseurs monnayaient leurs positions et optaient pour une position d’attente. D’autres, cherchant à tirer parti du sentiment négatif, ont pris la position inverse. Soit ils ont placé des ordres de vente sur des actions qu’ils ne possédaient pas encore, pour les racheter ensuite à un prix moins élevé, soit ils se sont positionnés sur des produits dérivés dont la valeur augmente lorsque recule la valeur des titres sur lesquels ils sont axés (titres sous-jacents).
Ces prises de position ont d’autant plus fait pression sur les cours.

 

Retournement

Le lundi 28 novembre, le vent a tourné, les cours ont bondi et les indices ont récupéré 5 %.
Et ce ne sont pas seulement quelques bonnes nouvelles macro-économiques qui sont à l’origine du mouvement. C’est aussi et surtout la folie acheteuse des spéculateurs à court terme.
Vu que les cours sont repartis à la hausse, ils ont veillé à prendre leurs bénéfices, en rachetant à bas prix les actions précédemment vendues à découvert, tant qu’il était encore temps, à des prix plus élevés.
Deux jours plus tard, suite à l’accord des banques centrales, les cours ont à nouveau bondi de plus de 5 %.

 

En conclusion

Que déduire de tout cela ? Que vouloir à tout prix acheter au plus bas et vendre au plus haut est impossible à réaliser. Tant de facteurs étrangers à la valeur des actions (décisions politiques, interventions des banques centrales…) influencent aujourd’hui les marchés et les font réagir au quart de tour qu’il est impossible d’évaluer de manière correcte et permanente l’évolution des marchés à court terme.
Aussi, si vous vous constituez un portefeuille, considérez principalement que vous vous positionnez pour le long terme. Ceci ne vous empêche pas de profiter des mouvements de marché pour renforcer ou alléger certaines positions.

Partagez cet article