Analyse
Fin 2011 décevante pour Nordea il y a 6 ans - mercredi 25 janvier 2012

L'année qui commence ne sera pas porteuse pour la banque scandinave, pas plus que pour ses concurrents.

La banque souffrira encore des difficultés du secteur financier européen (évolution des normes réglementaires, crises économiques…) et l'action est correctement évaluée.
CONSERVEZ

 

Le résultat trimestriel, bien que dépassant un peu nos attentes (grâce à la réévaluation d'actifs), est légèrement décevant. En cause : la remontée des pertes sur crédits, liées essentiellement à la dégradation de l'économie danoise et aux surcapacités dans le transport maritime (secteur dans lequel la banque a beaucoup de clients, pour le financement de l'achat de bateaux etc.).

Notre déception est plus nette pour le dividende qui est ramené à 0,26 EUR brut (contre 0,29 auparavant).

Seules bonnes nouvelles : les revenus d'intérêts sont en hausse (+3 %) et les coûts sont sous contrôle.

L'année 2012 s'annonce périlleuse : le Danemark devrait entrer en récession et les difficultés du transport maritime vont sans doute perdurer. 

Nous réduisons notre prévision de bénéfice par action à 5,70 SEK pour 2012 (contre 5,90 auparavant) et à 6,10 SEK pour 2013 (contre 6,50).

 

Cours au moment de l'analyse : 56,40 SEK

 

Nordea est une banque qui a vu le jour par le rapprochement de plusieurs banques (suédoise, finlandaise, norvégienne et danoise). Elle est surtout active en banque de détail. L'État suédois détient 20 % de son capital.

 

Partagez cet article