Analyse
Prudential : l'Asie tient ses promesses il y a 5 ans - vendredi 6 janvier 2012

Moins exposé à l'Europe que ses concurrents, Prudential n'a cédé que 4 % en Bourse depuis le 1er janvier 2011 contre 15 % environ pour le secteur des assurances.

L'action est correctement évaluée.
Conservez.

 

Prudential a confirmé récemment ses objectifs de croissance sur le marché asiatique, dont le doublement des bénéfices entre 2009 et 2013. Même si toute extrapolation est interdite au vu de l’environnement économique et d'une base de comparaison avantageuse, force est de reconnaître, au regard des résultats des trois premiers trimestres de 2011 (chiffre d’affaires en hausse de 19 % hors Inde) que le groupe est sur la bonne voie. Bien que l’Asie connaisse un certain ralentissement, la région reste en effet porteuse pour Prudential, avec le développement de la classe moyenne, la hausse du pouvoir d’achat et les prémices de l'épargne. Le groupe se montre du reste sélectif en se renforçant sur des marchés encore peu acheteurs d’assurances-vie, comme l’Indonésie, la Malaisie et le Vietnam. Il reste par contre à l'écart de la Chine où la concurrence des acteurs locaux est trop forte. Seul bémol : Prudential n’est pas à l'abri de la crise qui secoue l’Europe. Et compte tenu des niveaux des taux (essentiels pour la rentabilité) et de la crise, les profits du second semestre 2011 seront inférieurs à ceux du premier. Dans ces conditions, nous tablons sur un bénéfice par action de 57 p. pour 2011, 54 p. en 2012 et 60 p. en 2013.

 

Cours au moment de l'analyse : 635,50 pence

 

Prudential est un assureur anglais spécialisé en assurance-vie et en gestion d’actifs. Il est présent en Europe, aux Etats-Unis, ainsi qu’en Asie, son axe principal de développement .


Partagez cet article