Analyse
Heineken a mis les bouchées doubles il y a 6 ans - lundi 20 février 2012

Les efforts ont payé.

Action chère.
VENDEZ.

 

Après son avertissement sur bénéfice de l'été dernier, Heineken a mis les bouchées doubles pour limiter les dégâts : force est de reconnaître que les efforts ont payé avec, sur la base d'un chiffre d'affaires en hausse comparable de 3,6 % en 2011, un bénéfice par action qui s'est accru de 8,9 % (hors plus-value), soit sensiblement mieux que nos prévisions. Ce faisant, au-delà des hausses de prix, Heineken continue de miser sur des économies de coûts (nouveau plan en cours) pour affronter une situation difficile concernant ses ventes, fortement exposées à l'Europe (à 64 %). Le groupe reste sur le fil du rasoir, selon nous : dans un environnement économique défavorable, une croissance durable passe par une adaptation du marketing (plus de ventes à réaliser en grandes surfaces) qui est un exercice hasardeux alors que les actionnaires doivent toujours se contenter d'un maigre dividende représentant seulement 35 % du bénéfice et 2,2 % de rendement brut au cours actuel.

 

Cours au moment de l'analyse : 38,49 EUR

 

Le brasseur néerlandais Heineken s’est hissé à la deuxième place mondiale de son secteur (en termes de revenus) en faisant l’acquisition du mexicain Femsa Cerveza (après s’être renforcé les années auparavant en Europe, y compris de l’Est, et en Russie).

 

Partagez cet article