Analyse
Santander Brasil : le meilleur reste à venir il y a 5 ans - jeudi 2 février 2012

La baisse du niveau de risque perçu dans le chef des banques européennes a permis à Santander Brasil, filiale de l'espagnol Santander, de gagner 34,5 % depuis fin novembre 2011.

L'action reste bon marché, mais aussi risquée.
ACHETEZ.

 

Si les résultats du 4e trimestre, certes en progrès, ne sont toujours pas vraiment convaincants, la bonne nouvelle est venue de la hausse des volumes de crédits octroyés (+ 5,1 % ; + 8,5 % pour les PME). La direction n'entend d'ailleurs pas en rester là grâce, entre autres, à l'ouverture de nouvelles agences et vise encore une hausse des volumes de crédits de 15 à 17 % en 2012, après une hausse de 20,9 % déjà en 2011. Plutôt positif donc, mais pas non plus fondamentalement supérieur au rythme du marché brésilien.

Le niveau des coûts (personnel, crédits non remboursés, exposition au marché des particuliers) reste par contre décevant et continue à peser sur la rentabilité du groupe, inférieure à celle de ses grands concurrents.

Nous estimons toutefois que le meilleur reste à venir pour BSB et nous nous fondons pour cela sur son plan stratégique 2011-2013. Celui-ci prévoit en effet une augmentation du nombre de clients (de 9 à 10 millions), plus de services vendus par client, une hausse de la part de marché auprès des PME,… Dans ces conditions, nous tablons respectivement, pour 2012 et 2013, sur un bénéfice par action de 1,28 et 1,35 USD.

 

Cours au moment de l'analyse : 9,62 USD

 

La banque espagnole Santander est la première européenne de son secteur en termes de capitalisation boursière depuis l’acquisition d’Abbey, et la dixième au niveau mondial. Présente en Europe et aux USA, elle occupe une forte position en Amérique latine. Sa principale activité est la banque de détail.

 

Partagez cet article