Analyse
Iris : changement de conseil il y a 5 ans - vendredi 23 mars 2012

Ces 3 dernières années, le belge s'est montré à même de résister aux climats difficiles.

Son marché, promis à de belles croissances, suscite la convoitise et est en consolidation. Iris relève le taux de distribution de son bénéfice à 35 %), paie un dividende de 0,53 EUR net et va racheter 8 % de ses actions. Action bon marché.
ACHETEZ.

 

Le bénéfice par action 2011 a reculé de 8,6 % à 2,03 EUR. Mais il a souffert du coût de mesures consenties pour optimiser son organisation (dégager des synergies entre divisions, améliorer l'organisation des ventes…). Sans tenir compte de ces coûts, la marge opérationnelle passe à 6,8 % (contre 6,1 % un an plus tôt). Une performance, alors que l'activité projets (80 à 85 % des ventes) souffre des plans d'austérité des secteurs public et bancaire. Pour 2012, prudents, nous tablons jusqu'ici sur un statu quo des ventes et du résultat opérationnel. Certes, l'hésitation persiste chez les clients bancaires et publics (±30 % des ventes selon nous). Mais Iris pourra compter sur sa multitude de petits projets et sur la multiplication de ses partenariats (Canon, entré dans le capital en 2009, est déjà son premier client, avec plus de 5 % de ses ventes). Le bénéfice 2012, qui ne souffrira plus des mesures de restructuration mais profitera de leurs effets, devrait atteindre 2,50 EUR par action. A l'horizon 2014, tout en maintenant ses efforts de recherche et développement (1/4 du personnel), Iris devrait dégager un bénéfice de plus de 3 EUR par action.

 

Cours au moment de l'analyse : 29,90 EUR

 

Iris est une société informatique belge spécialisée dans les technologies et les services en scanning, la reconnaissance, la gestion, l'archivage et le stockage de documents.

 

Partagez cet article