Analyse
VPK Packaging : relance ses investissements il y a 5 ans - jeudi 15 mars 2012

2011 a été solide, l'avenir s'annonce bien, en dépit de prévisions 2012 perturbées par l'incertitude conjoncturelle, et le groupe a un bilan sain.

Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Le chiffre d'affaires 2011 a grimpé de 11,1 %, uniquement par croissance interne, et le bénéfice opérationnel a gagné 20,9 %, malgré la hausse des salaires et des prix de l'énergie (la hausse des prix du papier et des matières premières a pu être répercutée sur les prix de vente au second semestre). Ces prestations ont cependant été gommées par un résultat financier tombé dans le rouge, suite à la hausse des charges d'intérêt (malgré le recul de la dette nette), mais surtout suite à de lourdes dépréciations comptables sur des instruments de couverture sur les taux, et à cause d'une créance qui ne sera sans doute pas totalement récupérée (prêt à une société dans laquelle VPK a une participation minoritaire). Le bénéfice perd donc finalement 1,6 %. Grâce aux rachats d'actions propres, le bénéfice par action a cependant légèrement remonté (à 2,39 EUR) et le dividende est relevé de 9,6 %, à 0,6825 EUR net. Pour 2012, le groupe table sur une hausse du chiffre d'affaires de 3 à 4 % et prévoit des investissements (e.a. dans une fabrique allemande de carton et dans l'amélioration de la productivité des usines existantes). Nous tablons sur un bénéfice par action de 3,32 EUR en 2012 (contre 3,47 auparavant) et de 3,62 EUR en 2013 (contre 3,77).

 

Cours au moment de l'analyse : 29,46 EUR

 

Le groupe belge VPK Packaging est actif dans 12 pays; il recycle le papier pour fabriquer du carton, du carton ondulé N°8 européen), des tubes en carton (n°2), des étuis, des cornières…

 

Partagez cet article