Analyse
Faut-il investir dans le charbon ? il y a 5 ans - vendredi 27 avril 2012

Les valeurs américaines du secteur sont au tapis. Faut-il tenter d’en profiter ?

Compte tenu des perspectives de croissance, du développement du gaz et de l’impact de la réglementation environnementale, il est difficile de se montrer très optimiste sur le secteur du charbon, qui ne brille pas par la qualité de ses chiffres.
Pour profiter de la hausse des besoins en énergie des USA, nous vous conseillons Encana, actif dans le gaz de schiste, qui profitera de la remontée du prix du gaz attendue ces prochaines années.

 

Sombres perspectives

Le secteur du charbon n’est décidément pas à la fête. Après avoir reculé de 42 % en 2011, l’indice américain du secteur a cédé 16 % depuis début 2012. Le prix du charbon américain souffre de doutes sur la vigueur de la demande, de la concurrence du gaz aux Etats-Unis et du niveau élevé des stocks.

 

Les perspectives de croissance de la consommation de charbon aux Etats-Unis sont limitées. Le prix du gaz, qui a récemment chuté, encourage son utilisation dans la production d’électricité. La remontée attendue des prix du gaz ne soulagera que très partiellement la pression sur les prix du charbon.

 

Aux USA, l’Agence de Protection de l’Environnement propose des normes pour les émissions de dioxyde de carbone par les centrales. Si les centrales existantes ne sont pas concernées, pour les nouvelles centrales, le coût de production augmentera, ce qui en limitera le nombre.

 

Quels conseils ?

Les difficultés du secteur sont-elles intégrées dans le prix des actions ? Non.
La chute des cours des géants du charbon aux USA n’a pas suffi à rendre le secteur attrayant.
L’action de Peabody, le numéro un privé du secteur, reste correctement évaluée malgré son plongeon de 60 % depuis début 2011 et en dépit d’atouts, comme sa forte internationalisation.
James River Coal et Alpha Natural Resources sont quant à eux trop peu rentables.

Partagez cet article