Analyse
Peut-on prendre un pari sur le marché libre de Bruxelles ? il y a 5 ans - mercredi 25 avril 2012

Si l’essentiel de nos conseils d’achats en actions belges portent sur des sociétés plus modestes en termes de capitalisation, nous évitons cependant les micros capitalisations du Marché Libre.

Outre les problèmes de liquidités, les règles beaucoup trop peu contraignantes de ce marché en termes d’information condamnent l’investisseur téméraire à acheter un chat dans un sac. On compte déjà huit faillites sur la trentaine de PME introduites depuis 2005 !

 

Nous vous déconseillons aussi les (six) petites sociétés biotechnologiques cotées à Bruxelles (Ablynx, Devgen, Galapagos, MDxHealth Thromboge-nics et Tigenix). Investir dans de telles sociétés se résume à un pari sur l’avenir, très incertain, d’un ou deux produits en développement. Outre les questions essentielles sur le succès de la recherche, du caractère probant des tests cliniques et, partant, des autorisations des différentes autorités et des modalités de remboursement, se pose en permanence la question du financement et de la future rentabilité.

 

Partagez cet article