Analyse
TF1 : faiblesse de l'audience il y a 5 ans - jeudi 5 avril 2012

L'an 2012 ne sera pas encore celui du renouveau.

Au-delà de la conjoncture morose, les problèmes structurels pèsent. Action chère.
VENDEZ.

 

Certes, en France en 2011, parmi les 100 programmes les plus regardés, 99 étaient sur TF1. Mais l'audience globale de la chaîne recule, avec, notamment, un creux hebdomadaire à 21,7 % à la mi-janvier 2012. En face, le concurrent M6 grignote des parts de marché. Et la récente attribution à TF1 d'un canal numérique terrestre ne changera pas la donne. En outre, l'amélioration prévue du marché publicitaire sera surtout favorable à internet. Pour 2012, TF1 ne prévoit pas de hausse du chiffre d'affaires. Le bénéfice ne devrait pas non plus croître, vu la hausse prévue du coût des programmations sur la période 2012-2013 (+2,7 % par rapport à 2011). D'autant que, si le bénéfice opérationnel 2011 a gagné 22,8 %, c'est parce que celui de 2010 avait souffert du coût de diffusion de la coupe du monde de football, aggravé par les mauvais résultats de l'équipe de France. TF1 reste donc dans l'impasse. Trop petit, il souffre de coûts fixes trop lourds, qu'il n'ose trop réduire, au risque de compromettre encore son audience et ses revenus publicitaires. Et ses perspectives de croissance externe sont limitées, vu son statut de leader sur son marché national et l'absence de cibles crédibles en Europe. Prudents, nous prévoyons un bénéfice par action de 0,78 EUR en 2012 et de 0,80 EUR en 2013.

 

Cours au moment de l'analyse : 8,55 EUR

 

Premier groupe privé de télévision en France, TF1 est actif dans la télévision généraliste et thématique. Il tire la majorité de ses revenus de la publicité.

 

Partagez cet article