Analyse
Allianz : la qualité se paie il y a 5 ans - jeudi 31 mai 2012

Allianz confirme sa solidité et ses objectifs annuels.

Malgré le recul du cours, l'action ne souffre pas de décote et reste correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Allianz a clôturé le 1er trimestre sur un bilan solide grâce à la détente sur les marchés obligataires. Après de lourdes dépréciations, l'exposition d'Allianz à la dette souveraine grecque a été ramenée à 70 millions d'euros, un montant négligeable qui entraînerait une perte de 18 millions si l'assureur vendait ses titres. La perte se chiffrerait par contre à 800 millions (1,7 EUR/action) en cas de vente du portefeuille de dettes italiennes, et même à 2,5 EUR par action (2,5 % des fonds propres) si l'ensemble du portefeuille exposé aux pays du Sud de l'Europe venait à être vendu. Allianz n'envisage toutefois pas pareille opération et préfère investir à très long terme en gardant les titres jusqu'à leur échéance.

Sauf accident, la solidité de l'assureur allemand sera encore renforcée par les bons résultats attendus pour 2012. Au terme des 3 premiers mois de l'année, que nous nous garderons d'extrapoler au regard de la rechute actuelle sur les marchés financiers, il a confirmé ses objectifs prudents de bénéfice opérationnel entre 7,7 et 8,7 milliards EUR. De quoi lui permettre d'envisager certaines acquisitions sans toutefois se départir de sa prudence coutumière. Nous tablons sur un bénéfice par action en 2012 et 2013 de respectivement 10 et 11 EUR.

 

Cours au moment de l'analyse : 73,16 EUR

 

Allianz est un assureur allemand actif dans l’assurance-vie et l’assurance non-vie au niveau mondial. Il Détient une participation de 13,8% dans la banque Commerzbank (en difficulté) depuis le début 2009. Son périmètre englobe Euler Hermes, n°1 mondial de l’assurance crédit

 

Partagez cet article