Analyse
Les Bourses en avril il y a 5 ans - vendredi 4 mai 2012

Malgré de bons résultats trimestriels, l’ambiance fut à la baisse sur les Bourses en avril. Elections en France, chute du gouvernement néerlandais : les nouvelles macro-économiques ont déterminé la tendance.

Depuis début 2012, le bilan reste positif sur les Bourses mondiales (+9,1 % pour l’investisseur en euro). Mais il s’effrite depuis six semaines.

 

Dans le monde

En avril la perte sur les Bourses mondiales pour l’investisseur en euro, légèrement atténuée par l’érosion de l’euro, reste limitée à 0,6 %. La zone euro accuse le coup (-4,6 %) tandis que les Etats-Unis se stabilisent, après une hausse de 10 % depuis le début de l’année. Seuls les marchés asiatiques terminent le mois quasi tous dans le vert. L’Argentine perd quant à elle plus de 15 %. La nationalisation des avoirs argentins de l’espagnol Repsol (-23,2 %) fait peur et rappelle les initiatives vénézueliennes d’il y a dix ans. Nous sommes pessimistes sur les compensations susceptibles d’être versées et avons réduit nos estimations bénéficiaires de 15 à 20 %.

 

Nous n’achetons pas la Bourse argentine, mais bien la Bourse brésilienne, au vu du potentiel de l’économie. Pour ce qui est des marchés émergents, nous donnons toujours la préférence à l’Asie et plus particulièrement à la Chine.

 

Zone euro

Dans la zone euro, avec la dégradation de l Espagne, huit pays membres sur dix-sept sont en récession. L’Europe qui plie sous des plans d’austérité publique et de désendettement du secteur privé, de plus en plus de dirigeants en appellent à un pacte de croissance. Mais la classe politique reste divisée quant aux mesures à mettre en oeuvre. La chute du gouvernement néerlandais et l’incertitude liée aux élections en France ont accentué la nervosité.
A l’instar de l’Espagne et de l’Italie, les pays les plus faibles ont vu leur taux rebondir et leurs Bourses prendre le chemin inverse. Depuis le début de l’année, les pertes accumulées sur la Bourse espagnole atteignent près de 14 %.

 

Les Bourses mondiales en un clin d’oeil (30/04/12)


Bourse de (1)
Evolution (%) sur (2)

P/E 
(3)
mois
1 an
5 ans
Europe
-1.9
-8.0
-4.6
11.0
Zone euro
-4.6
-15.9
-7.7
10.7
Belgique
-2.5
-8.8
-8.7
16.5
Pays-Bas
-4.1
-14.0
-8.0
9.6
Allemagne
-2.1
-7.8
-2.3
10.8
France
-4.9
-15.0
-6.7
10.4
Grande-Bretagne
2.0
5.2
-2.4
10.3
Suisse
-1.1
2.1
0.9
13.5
Italie
-6.3
-26.1
-13.5
9.8
Espagne
-10.5
-29.5
-10.8
9.6
Portugal
-3.9
-21.8
-11.0
12.7
Etats-Unis
0.1
16.4
2.1
12.5
Canada
1.3
-2.3
4.1
15.7
Australie
2.8
1.5
3.4
13.9
Japon
-1.8
11.0
-3.7
16.5
Brésil
-5.6
-5.2
8.9
12.1
Europe de l’Est
-2.2
-14.3
-4.0
6.9
Inde
-3.6
-15.5
0.4
17.4
Hong-Kong
3.0
6.1
4.2
11.1

(1) Indices return Datastream; (2) En euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

 

Secteurs

Le secteur bancaire européen, déjà plombé par les résultats décevants d’institutions comme Crédit Suisse (-15,6 %) ou Deutsche Bank (-12 %), a de nouveau souffert.
Si l’on excepte le secteur automobile, soutenu par les bons résultats de Volkswagen (succès en Chine, +10,8 %), ce sont les secteurs les plus défensifs qui ont le mieux résisté en avril. Nous continuons à les privilégier, sans pour autant négliger des valeurs plus cycliques, exagérément pénalisées selon nous. C’est ainsi le cas de Peugeot (-24,9 %), dans l’espoir d’un redressement du marché automobile européen en 2013, de Nyrstar (-0,8 %), dont le cours ne reflète pas encore la montée en puissance des activités minières, et de l’espagnol Tubacex (-6,2 %), qui profite toujours d’une forte demande du secteur pétrolier.

 

Les secteurs mondiaux en un clin d’oeil (30/04/12)

Secteurs
(indices mondiaux) (1)
Evolution (%) sur (2)
P/E (3)
1 mois
1 an
5 ans
Financier
-1.2
-3.0
8.5
14.1
Biens de consommation
0.6
16.7
5.9
16.1
Alimentation et boissons
-3.7
-8.8
-5.5
15.0
Distribution
0.2
17.9
4.4
17.7
Santé & pharmacie
-1.3
-2.7
-7.4
12.0
Pétrole & gaz
1.6
20.3
9.5
19.1
Serv. aux collectivités
-0.6
2.4
1.4
14.1
Chimie
-1.6
17.4
4.9
16.2
Automobile
-0.7
7.3
-0.6
16.5
Sidérurgie, non-ferreux
-1.2
-18.2
-0.3
11.3
Construction
-0.8
-1.2
3.3
9.4
Immobilier
1.2
17.7
3.7
16.8
Industries, services div.
2.5
8.2
-4.6
12.6
Médias
0.9
8.7
2.1
15.1
Voyages & loisirs
-0.7
4.8
1.5
9.6
Opérateurs télécom
1.4
18.2
0.5
18.0
Haute technologie
-1.4
-2.9
-3.4
14.7

(1) Indices return Datastream; (2) en euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

Partagez cet article