Analyse
Notre sélection d’actions américaines il y a 5 ans - mardi 8 mai 2012

Notre préférence va aux valeurs bon marché et solides, capables de résister aux chocs économiques et de défendre leurs marges.

Les actions américaines représentent le premier poste (20 %) de notre portefeuille neutre (risque modéré) à 10 ans.

 

Depuis fin mars, la plupart de nos valeurs américaines favorites se sont bien tenues, grâce à de bons résultats trimestriels et au retour de l’inquiétude sur les Bourses européennes. Notre sélection reste inchangée.

 

Abbott Laboratories (+2,5 % pour l’investisseur en euro depuis le 26 mars)
Après un résultat trimestriel également supérieur aux attentes, le labo a relevé ses prévisions de bénéfice pour 2012. Le cours poursuit sa trajectoire ascendante initiée début 2011 et est à son plus haut historique. Il garde du potentiel.

 

Kimberly-Clark (+2,9 %)
Le résultat trimestriel est meilleur qu’attendu, malgré la concurrence sur les régions matures et la hausse des dépenses de marketing qui en découle. Le plan de baisse des coûts modère la pression sur la rentabilité.

 

General Electric (-0,8 %)
Le ralentissement de la croissance économique mondiale et les doutes sur le dynamisme de l’économie chinoise freinent la progression du cours. Le groupe est en effet très dépendant des cycles économiques. Son exposition aux pays émergents demeure toutefois un atout à long terme.

 

AT&T (-0,7 %)
Nous a agréablement surpris en annonçant avoir bien digéré la perte d’exclusivité de la vente de l’iPhone sur le marché américain : le taux de perte des clients est au plus bas depuis deux ans. Autre bonne surprise, le niveau de la marge dans les activités « sans fil ». Le cours a poursuivi le rebond sectoriel initié quelques semaines plus tôt.

 

Chevron (-0,9 %)
Souffre des conséquences d'un possible procès au Brésil après la fuite de pétrole en mer. Le titre reste à l'achat pour ses qualités: croissance de l'activité, peu de dette.

 

Intel (+1,6 %) 
A maintenu ses objectifs 2012 et continue de tabler sur un chiffre d'affaires et une marge en hausse pour le trimestre en cours. Le groupe est financièrement solide et bénéficie de la qualité de sa division Recherche & Développement.

Partagez cet article