Analyse
Alstom : commandes en hausse, mais… il y a 5 ans - vendredi 20 juillet 2012

Les commandes sont encourageantes, mais le groupe reste pénalisé par son positionnement industriel et géographique.

L'action reste chère.
VENDEZ

 

Au premier trimestre de l'exercice en cours (clôture annuelle le 31/03), les commandes ont été de 20 % supérieures à un an plus tôt, de sorte le groupe veut se montrer rassurant. Mais d'éventuels désistements ou suspensions restent secrets. En outre, la progression du chiffre d'affaires est nettement moindre (+6 % sur la période), ce qui révèle des concessions sur les prix de vente. Les marges vont encore en pâtir pendant les deux prochaines années. A l'horizon 2015, le groupe annonce un rétablissement significatif des marges à 8 %. Pour l'exercice en cours, nous tablons cependant sur 5,9 %… Le défi est donc de taille. D'autant que, malgré les efforts de diversification géographique, la part de l'occident (Europe et USA) dans le chiffre d'affaires global reste de 57 %. Et les budgets des clients s'y réduisent. La branche énergie thermique (43 % de l'activité) souffre de la raréfaction des mises en chantier de centrales et l'activité énergie renouvelable a reculé de 18 %, suite à la réduction des subventions dans l'écologie. Heureusement, la division transport (+17 %) permet de limiter les dégâts.

Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 2,55 EUR pour l'exercice en cours et à 2,70 EUR pour le suivant.

 

Cours au moment de l'analyse : 26,30 EUR

 

Alstom est un groupe industriel français, actif dans les équipements pour l’énergie (centrales, turbines, alternateurs), les services aux sociétés d’électricité et la dépollution, et d’autre part dans les transports (construction de trams, trains, TGV...).

 

Partagez cet article