Analyse
STMicroelectronics : toujours en perte, dividende menacé il y a 5 ans - mercredi 25 juillet 2012

Sans surprise, le deuxième trimestre est à nouveau en perte.

Le redressement est laborieux et le groupe est peu enthousiaste pour la seconde moitié de l'année.
L'action est correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Le deuxième trimestre clôture sur une perte de 0,06 EUR par action (contre 0,15 au premier). La coentreprise de téléphonie mobile ST-Ericsson (30 % du chiffre d'affaires), qui a pour principal client Nokia, affiche toujours de lourdes pertes, qui minent le résultat du groupe. En dépit des nombreuses restructurations, sa remise à flot ne semble pas pour demain, d'autant que le contexte économique s'est récemment dégradé (comme chez les concurrents, les commandes du groupe ont ralenti en juin). Pour le troisième trimestre, STM mise néanmoins sur une légère hausse de son chiffre d'affaires et de sa marge brute. Mais celle-ci se limite à ±35 %, un niveau très faible comparé à ceux des concurrents (chez Texas Instruments, elle est de 50 %). Même si la situation financière n'est pas problématique, nous ne pensons pas que le groupe respectera son objectif de dividende pour cette année. Il prévoit 0,31 EUR brut, mais nous tablons plutôt sur 0,155 (ce qui offre tout de même un rendement, élevé pour le secteur, de ±4 % brut). Pour 2012, nous prévoyons une perte de 0,09 EUR par action. Pour 2013, nous misons sur un petit bénéfice (0,10 EUR par action).

 

Cours au moment de l'analyse : 3,869 EUR

 

Stmicroelectronics est le premier fabricant européen de semi-conducteurs et le sixième mondial; il écoule ses produits dans des secteurs très variés (industrie : 38 %, mobilophonie : 22 %, biens de consommation : 15 %, auto : 14 %, informatique et communication : 11 %).

 

Partagez cet article