Analyse
WPP : réduit ses objectifs de croissance il y a 5 ans - vendredi 31 août 2012

Le résultat semestriel est sans grande surprise, mais le groupe réduit ses objectifs de croissance.

Le titre a bien progressé ces dernières années, mais reste correctement évalué.
CONSERVEZ.

 

Jusqu'ici, le groupe WPP tablait sur une croissance interne de son chiffre d'affaires 2012 de plus de 4 %. A présent, il se limite à 3,5 % (en cause : la crise persistante de la zone euro et le fait que le marché américain est jusqu'ici resté faible, malgré l'approche des présidentielles). Mais WPP souffre aussi de la mutation de son métier face à l'essor du numérique. Comme ses concurrents (Publicis, Omnicom), il s'adapte en multipliant les acquisitions dans ce domaine : 14 opérations depuis janvier. Des participations minoritaires pour la plupart, mais aussi parfois d'envergure, comme le rachat (au prix fort) de l'agence numérique AKQA. Pour l'heure, cette croissance externe ne pénalise pas sa rentabilité, (marge opérationnelle : 15 %) et lui permet toujours un beau dividende (dividende semestriel : + 18 %). Mais l'effet à plus long terme reste à prouver. Compte tenu de la révolution numérique et de la puissance de Microsoft, Google et Yahoo, WPP pourrait ne pas atteindre ces prochaines années son objectif de croissance annuelle du bénéfice opérationnel de 10 à 15 %. Ceci étant, vu que nos prévisions de bénéfice par action étaient plus prudentes que celles du groupe, nous les maintenons à 67 p. pour 2012 et à 70 p. pour 2013.

 

Cours au moment de l'analyse : 815,00 pence

 

WPP est le numéro 1 mondial du secteur de la publicité devant l'américain Omnicom et le français Publicis. Il rend des services de marketing à pas moins de 354 sociétés du Fortune Global 500 et 28 entreprises de l'indice Dow Jones 30.

 

Partagez cet article