Analyse
Enel : résultats sans surprise il y a 5 ans - lundi 10 septembre 2012

Enel a clôturé le 2e trimestre sur un résultat conforme à nos attentes.

L'aggravation de la crise en Espagne nous incite à revoir nos prévisions à la baisse, mais l'action reste intéressante.
ACHETEZ.

 

L'activité en Amérique latine continue à soutenir les résultats d'Enel. Le 2e trimestre s'est ainsi clôturé sur une hausse du chiffre d'affaires de ± 2,5 % par rapport à la même période en 2011, alors que le bénéfice opérationnel, avant amortissements, a reculé d'environ 12 % par rapport au 2e trimestre 2011.
Une baisse attendue et conforme à nos prévisions, à l'inverse par contre de l'évolution de la situation financière et de l'augmentation des impôts, légèrement supérieurs aux attentes.
Le groupe compte quoi qu’il en soit atteindre l'objectif d'une réduction de la dette à 43 milliards d'euros fin 2012 contre 44,6 fin 2011. Si nous sommes confiants dans la gestion de cette dette, nous sommes par contre plus inquiets quant à l'aggravation de la récession en Espagne, ce qui pourrait déboucher sur de nouvelles règles dans le secteur de l'électricité et peser alors sur les résultats du groupe. Dans ces conditions, nous ramenons nos prévisions de bénéfice par action pour 2012 de 0,33 à 0,31 EUR. Quant à nos prévisions de dividende par action, elles passent de 0,14 à 0,13 EUR. Nous nous attendons enfin à des résultats globalement identiques à ceux de cette année en 2013.

 

Cours au moment de l'analyse : 2,84 EUR

 

Enel est le n°1 de l’électricité en Italie, actif en Europe de l’Ouest, en Europe de l’Est et en Amérique du Nord et du Sud. Egalement n°2 du gaz en Italie. Le groupe est aussi très actif dans les énergies durables.

 

Partagez cet article