Analyse
Baisse des ventes de PC et actions technologiques il y a 4 ans - jeudi 22 novembre 2012

En l’année 2012, pour la première fois depuis 11 ans, les ventes de PC seraient en baisse. Pourquoi ? Et quelle est l’incidence sur les actions du secteur.

Les principales victimes du recul des ventes de PC sont les fabricants comme Hewlett Packard et Dell dont les cours se sont effondrés depuis un an et plus.
N’ACHETEZ PAS.

 

Chez Microsoft, le résultat du troisième trimestre a déçu et Windows 8 n’a jusqu'ici guère suscité l’enthousiasme. Nous ne sommes pas convaincus par l’alliance conclue avec Nokia pour accélérer sa percée dans les smartphones.
N’ACHETEZ PAS MAIS CONSERVEZ.

 

Pour Intel, le récent recul du cours est une opportunité. Certes, le ralentissement économique, notamment en Chine, et la cannibalisation du marché des PC par les tablettes obligent Intel à réduire le taux d’utilisation de ses capacités de production, ce qui plombera sa rentabilité au dernier trimestre 2012. Mais, par le passé, le groupe a démontré sa capacité à innover et à bien digérer les fluctuations de son activité. L’action est bon marché, offre un généreux dividende et fait partie de notre sélection d’actions de fonds de portefeuille.
ACHETEZ.

 

Smartphones

Dans la situation économique actuelle, peu florissante et tachée d’incertitude, les entreprises contrôlent leurs dépenses et ont tendance à postposer le renouvellement de leur matériel informatique. C’est une des premières raisons qui explique la chute des ventes de PC.
Mais ce n’est pas la seule. Car ces dernières années ont été caractérisées par l’essor des smartphones et des tablettes tactiles. Alors que moins de 50 millions de smartphones avaient été vendus en 2006, c’est plus de 400 millions d’exemplaires qui auront été vendus dans le monde en 2012. Et c’est près de 100 millions de tablettes qui seront passées aux mains des utilisateurs. Ces produits ont révolutionné la tendance, en permettant d’avoir constamment sur soi son mini PC. Et vu que le PC traditionnel n’a guère connu de récent progrès, le consommateur n’a pas de raison d’en changer.

 

Windows 8

La chute des ventes de PC n’est pas anodine. Au troisième trimestre 2012, le recul était de 8 % par rapport à un an plus tôt. Et il se marque tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement. Une chute similaire avait été constatée au troisième trimestre 2001, juste avant le lancement du Windows XP. On s’est trouvé cette année dans une situation analogue, avec l’imminence du lancement du Windows 8. Reste à voir si ce nouveau système d’exploitation va relancer la demande de PC. Le risque persiste de voir cette demande toujours freinée par la situation économique et l’absence de révolutions dans les PC.

Partagez cet article