Analyse
Faut-il encore acheter ThromboGenics ? il y a 4 ans - mardi 6 novembre 2012

Depuis début juin, la valeur de ThromboGenics a quasi doublé et le titre pourrait entrer dans le Bel20. A-t-il encore du potentiel ou toutes les nouvelles sont-elles intégrées dans le cours ? Existe-t-il d’autres actions biotechnologiques séduisantes ?

ThromboGenics peut s’enorgueillir d’un beau succès mais les sociétés biotechonologiques capables de fournir à leurs actionnaires un aussi beau parcours sont assez rares. Trop souvent, leur survie dépend d’un seul produit. A la moindre anicroche (report ou échec d’une étude, usage plus limité qu’escompté…), la société peut rapidement péricliter. L’actionnaire est alors le dindon de la farce.
Ces trois à cinq dernières années, le secteur biotechnologique n’a pas dégagé de rendement supérieur à celui du secteur pharmaceutique classique, moins risqué et moins volatil. Nous ne conseillons pas les actions biotechnologiques et préférons les grands groupes pharmaceutiques, d’ailleurs aussi souvent présents en biotechnologie, au travers d’acquisitions.
Nos valeurs préférées sont
Abbott Labs, Novartis et GlaxoSmithKline.

 

Agrément

Si l’action ThromboGenics a connu une si belle hausse, c’est parce que la société a obtenu de l’instance américaine de contrôle des soins de santé (FDA) l’agrément pour l’ocriplasmine, un traitement contre des affections spécifiques de la rétine. Le produit peut donc être commercialisé aux USA (sous l’appellation Jetrea). En Europe, la demande d’homologation est en cours mais devrait aboutir début 2013.

 

Pour une société biotechonologique, l’agrément pour un médicament dans lequel elle a beaucoup investi est une très bonne nouvelle. C’est le coup d’envoi pour recueillir le fruit d’années d’efforts. La société s’active à présent pour mettre en place une équipe de vente aux USA et mettre le produit sur le marché. Une manière de distribuer le produit qui permettra à ThromboGenics de recueillir la totalité de son revenu (ce qui n’est pas le cas lorsqu’on conclut un partenariat). A présent, les spéculations vont bon train en matière de chiffre d’affaires et de bénéfice, ce qui attire les investisseurs vers l’action.

 

Ne spéculez pas

La Bourse tient compte d’un essor du nouveau médicament, tant aux USA qu’en Europe, ce qui soutient le cours. Mais ce cours profite aussi d’un autre élément : la spéculation sur un éventuel rachat de ThromboGenics. A présent que la société a prouvé qu’elle est capable de fabriquer un produit prometteur et de le commercialiser seule, elle peut séduire un grand groupe pharmaceutique, tenté d’enrichir son actif en s’offrant une source de revenus toute faite. Alcon, filiale de Novartis et partenaire de ThromboGenics, est candidat à un tel rachat. Mais d’autres amateurs peuvent encore sortir du bois.

 

Au cours actuel, nous ne comptons pas sur une poursuite de la hausse. Seule une offre de rachat très généreuse permettrait un bond du cours. Ne spéculez pas.

Partagez cet article