Analyse
Bourse belge : +20 % cette année ! Encore acheter ? il y a 4 ans - vendredi 14 décembre 2012

Le bilan de 2012 est positif pour la Bourse belge : du 1er janvier au 12 décembre, son rendement a atteint 20,3 %. C’est mieux que la moyenne des Bourses européennes (+18 %) et mondiales (+16 %). Faut-il encore acheter des actions belges ? Lesquelles ?

Fin septembre, nous analysions 14 actions belges que nous vous conseillions.
Depuis lors, elles accusent une perte moyenne de 0,1 % (dans le même temps, Bruxelles a perdu 2 %, les Bourses mondiales ont gagné 1 %). Si on exclut de la moyenne les deux plus mauvaises performances, le rendement moyen est de 2,2 %.
Globalement, la Bourse de Bruxelles est chère (comparée aux grandes Bourses mondiales et particulièrement à celle des USA, du Royaume-Uni, de la Chine). Mais elle recèle des opportunités. Et pas nécessairement parmi les grosses pointures (nous ne conseillons que trois titres du Bel 20).
Quelles actions belges acheter et pourquoi ?

 

ACHETEZ :

Befimmo
Cette sicafi spécialisée dans les bureaux accuse une décote de 16 %, son rendement sur dividende est de 5,7 % net et la récente annulation d’un projet à Paris permet d’éviter une coûteuse augmentation de capital.
Intervest Retail
Ne payez pas plus de 48,50 EUR pour cette sicafi spécialisée dans les bâtiments commerciaux. Nous prévoyons pour 2013 un rendement sur dividende de 4,5 % net.
GDF-Suez
Le cours a exagérément dévissé. Le marché doute du maintien du dividende. Pourtant, GDF génère assez de liquidités pour croire à un maintien à 1,50 EUR brut. Nous réduisons néanmoins prudemment notre prévision à 1 EUR brut dès 2014, ce qui représente encore un rendement de 6,6 % brut (4,2 % net après récupération partielle du précompte français) !
Gimv
Le holding maintient sa valeur intrinsèque à niveau. Sa trésorerie (±20 % du portefeuille, ±8 EUR par action) permet de saisir des opportunités sans léser le dividende (5,1 % net).
Brederode
La décote est élevée (±36 %). C’est la parfaite action de fond de portefeuille.
Nyrstar
Le cours a souffert du fait que Glencore, gros client et actionnaire à 7,8 %, est forcé par l’Europe de rompre avec Nyrstar, pour des raisons de règles de concurrence, suite à son rapprochement avec l’australien Xstrata. Mais même si ce désengagement pourrait peser sur les marges, nous ne sommes pas inquiets. Le cours est de plus de 40 % inférieur à la valeur comptable
Atenor
En 2013 encore, le résultat ne profitera de la contribution que de quatre ou cinq projets. Mais en 2015 et 2016, le bénéfice pourrait avoisiner les records de 2007-2008 (7 à 8 EUR par action). Le dividende va rester à 1,50 EUR net, soit un rendement de 4,4 % net !
EVS
Les résultats trimestriels laissent augurer un bénéfice 2012 record. 2013 sera plus faible (pas de jeux olympiques), mais, sur le marché des studios, EVS ne cesse de gagner des parts de marché, sans sacrifier ses marges.
Exmar
Le cours a profité de l’annonce d’une joint-venture dans le transport de LPG, susceptible de créer de la valeur pour l’actionnaire. L’action vaut au moins 9 EUR.
Sioen
Le cours, sous-évalué, est soutenu par les rachats d’actions propres (0,7 % des actions rachetées depuis début octobre).
Melexis
Malgré un très bon troisième trimestre et un dividende en hausse de 8,3 %, le cours souffre de la morosité du marché auto européen, qui augure une fin d’année difficile. Mais de nouveaux produits devraient permettre une nouvelle hausse du bénéfice en 2013.
Agfa-Gevaert et Deceuninck
Ces deux groupes, dont la situation financière et opérationnelle s’améliore encore, souffrent de la faible visibilité sur leurs ventes, induite par la conjoncture. Leur rentabilité est insuffisante et fragile mais leur cours est exagérément pénalisé. Notez toutefois que depuis janvier, Agfa est resté stable et Deceuninck a bondi de plus de 60 % ! Mais soyez aussi conscients du niveau de risque de ces actions (4 sur notre échelle de 1 à 5 !).

 

Nous achetons Befimmo, Intervest Retail, GDF Suez et GIMV pour leur dividende. De quoi assurer, sur le long terme, et pour autant que vous  acceptiez le risque lié à toute action, une bonne rémunération de votre capital et un joli complément à vos revenus dans le contexte actuel de faibles taux.

Nyrstar et Atenor sont des actions cycliques; EVS, Exmar, Sioen et Melexis sont des sociétés plus petites actives sur des marchés de niche. Elles renferment un risque plus élevé.

Agfa et Deceuninck sont spéculatives. 

 

Notez enfin que nous ne conseillons plus d’acheter la sicafi Cofinimmo, dont le dividende pourrait chuter après 2013.

Partagez cet article