Analyse
Valeo : bénéfice en danger il y a 4 ans - vendredi 14 décembre 2012

La dégradation du secteur auto en Europe ne laisse rien augurer de bon pour 2013.

Les investisseurs sous-estiment la pression dont vont souffrir les marges.
Le titre est cher.
VENDEZ.

 

Jusqu'ici, le français a sorti son épingle du jeu grâce à sa stratégie visant à se focaliser sur la réduction des émissions de CO2, et grâce à l'accélération de sa croissance en Asie et dans les pays émergents. Mais la dernière dégradation de la production automobile européenne ne le laissera pas indemne. Vu qu'il réalise ±50 % de ses ventes en Europe, son résultat du quatrième trimestre souffrira des arrêts de production prévus par divers constructeurs pendant les fêtes. D'autant qu'en Europe, où les coûts fixes sont plus lourds qu'ailleurs, la sensibilité des bénéfices à une variation des ventes est élevée. Valeo ne semble dès lors pas en mesure d'atteindre son objectif 2012 : un bénéfice opérationnel du même niveau qu'en 2011 (±700 millions). Compte tenu des perspectives moroses pour 2013 (poussée du chômage, baisse du moral des ménages), le marché se montre trop optimiste. D'autant que le groupe va céder son activité mécanismes d'accès (verrous, antivols, serrures…), qui assure jusqu'ici 5 % du chiffre d'affaires, ce qui fera encore reculer le bénéfice à court terme. Alors que le bénéfice par action 2011 était encore de 5,68 EUR, nous prévoyons désormais 5,00 EUR en 2012 (contre 5,30 auparavant) et 4,80 EUR en 2013 (contre 6,00).

 

Cours au moment de l'analyse : 37,83 EUR

 

Valeo est un des premiers groupe au monde dans les composants pour voitures et poids lourds : moteurs électriques, systèmes d'essuyage, systèmes thermiques pour moteurs … Il réalise environ 70 % de son chiffre d’affaires en Europe mais est aussi actif en Asie et sur le continent américain.

 

Partagez cet article