Analyse
Colruyt : profite pleinement de la crise il y a 5 ans - mardi 29 janvier 2013

Le casseur de prix signe de bonnes ventes de fin d'année, meilleures que prévu, et surpasse les concurrents belges.

Mais ses perspectives sont incluses dans le cours. Action chère.
VENDEZ.

 

Au 4e trimestre 2012 (3e pour Colruyt qui clôture le 31/3), le chiffre d'affaires a gagné 6 % par rapport à un plus tôt. Sur les 9 premiers mois de l'exercice, sa hausse est de 6,1 %. La croissance est moins forte qu'avant, mais Colruyt dépasse toujours bien ses concurrents. Le chiffre d'affaires de la vente au détail (magasins propres) a gagné 5 % sur le trimestre, grâce aux fortes ventes de fin d'année et à des campagnes supplémentaires de promotion (qui ont aussi stimulé la part de marché). La France, depuis longtemps parent pauvre du groupe, a solidement progressé. Dans le commerce en gros (e.a. : franchises Spar et centrale d'achat Alvo) et dans le foodservice (France), la hausse atteint 7,9 % sur le trimestre. Enfin, les ventes ont aussi grimpé dans les stations-services DATS-24 (11 ouvertures sur les neuf premiers mois de l'exercice). Clairement, le consommateur cherche de plus en plus des prix avantageux. Mais la hausse du chiffre d'affaires n'induit pas toujours une hausse du bénéfice. Colruyt peine de plus en plus à encore sabrer dans les coûts pour contenir la pression dont souffrent ses marges. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 2,20 EUR pour l'exercice en cours et à 2,28 EUR et 2,44 EUR pour les suivants.

 

Cours au moment de l'analyse : 36,53 EUR

 

Colruyt est le plus grand distributeur belge. Il exploite des supermarchés « discount » et des magasins de proximité, est actif dans le commerce en gros et vend des jouets, des articles pour bébés et des articles saisonniers. En France, il a aussi des supermarchés et est présent dans le commerce en gros et le foodservice (livraison alimentaire aux collectivités).

 

Partagez cet article