Analyse
Delhaize : conséquences de la vente à découvert il y a 4 ans - mardi 22 janvier 2013

La semaine passée les ventes à découvert sur Delhaize portaient au total sur 9,46 % du capital de la société. Quelles conséquences un tel poids peut-il avoir sur le cours ?

Action bon marché.
ACHETEZ.

 

Forte hausse

Depuis que la FSMA publie les données relatives à la vente à découvert, on constate que Delhaize est souvent dans le collimateur des adeptes du système, des spéculateurs qui vendent des actions qu’ils ne possèdent pas (mais qu’ils empruntent à d’autres investisseurs), dans l’espoir de les acquérir à un prix moins élevé que le prix de vente, pour faire ainsi un beau bénéfice (et restituer les actions au prêteur, lequel perçoit une petite indemnité). Il y a quelques mois, cette pratique n’atteignait qu’un faible pourcentage du capital de Delhaize, mais elle a concerné récemment 9,5 % des actions du distributeur. Quasi une action sur 10 étaient donc touchées.

 

Impact sur le cours

L’impact d’un tel niveau de vente à découvert n’est pas négligeable. Si l’entreprise publie des nouvelles positives qui font grimper le cours (celui de Delhaize a pris 8,5 % suite à l’annonce d’un chiffre d’affaires meilleur que prévu), les spéculateurs, craignant une poursuite de la hausse, achètent d’urgence, en accusant une perte, mais poussé par la crainte que celle-ci ne s’alourdisse. Ils amplifient ainsi la hausse. Plus la proportion de vente à découvert est élevée, plus les chances sont fortes d’assister à ce scénario (shortsqueeze). Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : après ce qui s’est passé suite à la publication du chiffre d’affaires de Delhaize, les spéculateurs pansent leurs plaies.

 

Cours au moment de l’analyse : 35,97 EUR

 

Le distributeur belge Delhaize exploite ±3 400 magasins, actifs en Belgique, au Luxembourg, dans les Balkans, en Indonésie et aux USA, lesquels assurent jusqu'ici quelque 65 % du chiffre d'affaires.

 

Partagez cet article