Analyse
Pourquoi Dell quitte la Bourse ? il y a 4 ans - mercredi 20 février 2013

Le fabricant d’ordinateurs Dell a récemment communiqué qu’il quitterait bientôt la Bourse. D’autres sociétés cotées pourraient connaître le même sort. Pourquoi ?

Pourquoi ?

Diverses raisons peuvent être à l’origine d’une sortie de la Bourse, mais la plus importante est généralement la faiblesse du cours. Pour certains investisseurs, comme des sociétés de capital-risqueurs, cette faiblesse est l’occasion de réaliser un coup gagnant. Elles reprennent la société, qui quitte ainsi la Bourse, et peuvent procéder aux restructurations nécessaires (parfois lourdes), à l’abri de la pression des marchés et des agitations relatives aux résultats.

La plupart du temps, les repreneurs cherchent à retirer l’action de la Bourse à un cours le moins élevé possible, pour en retirer le plus facilement possible de la valeur par la suite. L’actionnaire est alors contraint de céder ses titres à un prix bradé, sans percevoir ce que vaut vraiment sa participation dans l’entreprise. Il en est souvent contrarié (pour le cas de Dell, les déclarations d’opposition s’amoncellent), mais il n’a guère le choix.

Qui suivra ?

Pas facile à dire qui sera le cas suivant d’exit. En réalité, toutes les sociétés qui souffrent d’un trop faible cours de Bourse et qui ne parviennent pas à le stimuler sont menacées de subir le même sort que Dell. Dès que des candidats repreneurs sortent du bois, les choses peuvent aller très vite. Sont particulièrement concernées, les entreprises dont l’actionnariat est assez fixe et dont les actionnaires sont lassés de la faiblesse du cours. D’autant plus dans la période actuelle, caractérisée par de faibles taux, mais aussi par une reprise des marchés et par une tendance des banques qui accompagnent ces opérations à sonder activement le terrain pour trouver des opportunités.

 

Partagez cet article