Analyse
Delhaize : dividende en recul, potentiel intact il y a 4 ans - vendredi 8 mars 2013

L’exercice 2012 s’est avéré faible. Mais le distributeur a déjà pris des mesures pour redresser la situation.

Action bon marché.
ACHETEZ.

 

Le résultat 2012 (bénéfice par action de 1,04 EUR) dépasse finalement la prévision que nous avions ajustée à la baisse en janvier (à 0,86 EUR). Ce résultat, meilleur que prévu (mais de plus de 75 % inférieur à celui de 2011), a été obtenu grâce au fait que les coûts ont été plus faibles que prévu pour les restructurations (fermetures de magasins, réduction de valeur sur Delta Maxi…). Sans ces coûts non récurrents, le bénéfice aurait été conforme aux prévisions formulées par le groupe en janvier (bénéfice opérationnel en baisse de 13,4 %, suite à la pression sur les marges).

 

La mauvaise surprise concerne le dividende, qui subit sa première baisse depuis 11 ans (-20 %, à 1,05 EUR net). Le groupe souhaite ainsi maintenir sa position financière, pour pouvoir évoluer vers une hausse du chiffre d’affaires. Compte tenu de diverses tendances positives constatées au quatrième trimestre (surtout aux USA), le groupe se montre optimiste (mais prudent) pour 2013. Il table sur 200 ouvertures de magasin, surtout en Europe du sud-est et en Asie, ainsi que sur une stabilisation des frais généraux. Il souhaite en outre accélérer sa croissance aux USA.

 

Nous relevons notre prévision de bénéfice par action pour 2013 à 3,80 EUR (contre 3,60 auparavant) et maintenons celle pour 2014 à 4,69 EUR.

 

Cours au moment de l’analyse : 40,15 EUR

 

Le distributeur belge Delhaize exploite ±3 400 magasins, actifs en Belgique, au Luxembourg, dans les Balkans, en Indonésie et aux USA, lesquels assurent jusqu'ici quelque 65 % du chiffre d'affaires.

Partagez cet article