Analyse
STMicroelectronics : encore trop ambitieux il y a 4 ans - jeudi 21 mars 2013

Bonne nouvelle : la coentreprise ST-Ericsson sera démantelée.

Mais les objectifs du groupe restent trop ambitieux.
CONSERVEZ SI LE RISQUE NE VOUS EFFRAIE PAS.

 

La coentreprise ST-Ericsson (systèmes de puces intégrés pour smartphones et tablettes), qui assurait 16 % du chiffre d'affaires de STMicroelectronics, mais était en perte depuis sa création en 2009, n'a pas trouvé de repreneur. Elle sera démantelée (certaines de ses activités seront réintégrées au groupe STM). Pour le résultat de 2013, cela représentera encore une charge (de restructuration) de ±0,36 EUR par action. Mais le démantèlement permettra à STM de se concentrer sur des secteurs où il occupe une forte position concurrentielle et où il compte gagner des parts de marché cette année : l'automobile, l'électronique, d'autres industries. Le groupe confirme son objectif de marge opérationnelle à moyen terme (10 %). Mais nous craignons qu'il ne l'atteigne pas de sitôt. Car les perspectives restent difficiles. De plus, par le passé, le groupe a souvent manqué ses objectifs… Certes, STM est financièrement solide. Mais au vu des efforts à consentir pour redresser la rentabilité, nous tablons sur une réduction du dividende (de 50 %, à 0,161 euro brut pour 2013, soit un rendement de 2,5 % brut). Nous prévoyons en outre un bénéfice par action de 0,10 EUR en 2013 et de 0,20 EUR en 2014 (hors charges de restructuration).

 

Cours au moment de l'analyse : 6,16 EUR

 

STMicroelectronics est le premier fabricant européen de semi-conducteurs et le sixième mondial; il écoule ses produits dans des secteurs très variés (industrie : 38 %, mobilophonie : 22 %, biens de consommation : 15 %, auto : 14 %, informatique et communication : 11 %).

 

Partagez cet article