Analyse
Warehouses De Pauw : la prime s’élève à 66 % il y a 5 ans - mardi 26 mars 2013

Résultats annuels très bons mais sans surprise.

Les performances de Warehouses De Pauw sont impressionnantes et les perspectives demeurent très favorables, mais cela se paie au prix fort. Cela ne peut se justifier que dans un scénario (risqué) de poursuite du cercle vertueux.
Conservez, mais soyez conscient du risque.

 

Une fois de plus, les résultats annuels de la sicafi étaient très bons mais sans surprise, avec un bénéfice de 3,67 EUR par action. Comme annoncé, le dividende brut est en hausse de 5,4 %, mais malheureusement, cette hausse est quasiment compensée par l’augmentation du précompte au niveau du dividende net (2,325 EUR). Le dividende sera payable en mai avec une option « titres ». Par contre, la sicafi a agréablement surpris dans ses prévisions. Elle prévoit pour l’exercice 2013 un bénéfice de 3,85 EUR et surtout un bénéfice de 4,40 à 4,60 EUR à horizon 2016, alors que nous nous attendions à un essoufflement. Il est vrai que cette sicafi est engagée dans un cercle vertueux, dans la mesure où la très importante prime du cours lui permet d’obtenir des capitaux frais à très bon compte, ce qui augmente la valeur des anciennes actions et accroît son bénéfice. Naturellement, cela suppose qu’il y ait toujours des amateurs pour payer les actions au prix fort (à un prix très supérieur à celui estimé par les experts). WDP prévoit pour mai 2014 le paiement d’un dividende de 2,4375 EUR, en hausse de 4,8 %. Elle prévoit aussi d’ici 2016 une progression de 50 % de son portefeuille d’immeubles (+17,6 % en 2012, avec des acquisitions surtout en Hollande). Le taux d’endettement étant de 56,1 %, des augmentations de capital en espèces ou par apports devront immanquablement avoir lieu. Géographiquement, le portefeuille se situe pour 55 % en Belgique, 33 % aux Pays-Bas, 8 % en France, 2 % en Roumanie et 2 % en Tchéquie. La sicafi devrait céder son portefeuille dans ce dernier pays très prochainement. Notons aussi qu’à portefeuille inchangé, la valeur des immeubles n’a augmenté que de 0,2 % sur un an. La prime s’élève à 66 %. Le rendement n’est plus que de 4,7 % environ.

 

Cours au moment de l’analyse : 49,39 EUR

 

Partagez cet article