Analyse
Delhaize : réduit la voilure aux USA il y a 4 ans - jeudi 30 mai 2013

Delhaize cède trois chaînes aux USA, se séparant ainsi de certaines activités non rentables et réduisant son endettement net de près de 10 %.

ACHETEZ.

 

Delhaize continue de faire le ménage aux USA (où il réalise jusqu'ici 65 % de ses ventes). Une manœuvre entamée en 2011 par le repositionnement de Food Lion (75 % des ventes aux USA), qui s'avère fructueux et devrait être achevé vers la fin de cette année. A présent, comme l'évoquait la rumeur, Delhaize cède trois chaînes à des concurrents pour un total de 265 millions de dollars. Comme on l'avait pressenti, il se sépare de Harveys (72 supermarchés) et de Sweetbay (72 magasins), mais il sacrifie aussi Reid's (11 magasins). Au total, il se prive ainsi de 1,8 milliard de dollars de chiffre d'affaires annuel, de 10 % de ses ventes aux USA et de 6,6 % de ses ventes totales. Vu que Sweetbay était en perte, la transaction ne devrait guère affecter le bénéfice opérationnel du groupe. Par contre, compte tenu du prix de la transaction, une moins-value de ±0,20 EUR par action devra sans doute être actée lors de la finalisation de l'opération (quatrième trimestre). D'autres cessions ne sont pas à exclure (en Bosnie, en Bulgarie…, où la baisse des volumes vendus affecte les marges). Quoi qu'il en soit, au vu de la pression exercée sur les parts de marché en Belgique, nous maintenons prudemment nos prévisions de bénéfice par action à 3,80 EUR pour 2013 et 4,70 EUR pour 2014.

 

Cours au moment de l'analyse : 50,61 EUR

 

Le distributeur belge Delhaize exploite ±3 400 magasins, actifs en Belgique, au Luxembourg, dans les Balkans, en Indonésie et aux USA, lesquels assurent jusqu’ici quelque 65 % du chiffre d’affaires.

 

Partagez cet article