Analyse
Compass : restructuration réussie il y a 4 ans - jeudi 25 juillet 2013

Le groupe se développe si bien que le titre a retrouvé ses sommets historiques.

Mais il garde un petit) potentiel. Ne vendez pas encore.
CONSERVEZ.

 

Les revenus du spécialiste britannique de la restauration collective n'en finissent pas de grimper. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre de l'exercice (clôture annuelle le 30/09) a gagné 4 % par rapport à un an plus tôt. Les USA sont de plus en plus friands des services de Compass. Et le groupe s'implante de plus en plus dans les pays émergents (c'est au Brésil et en Turquie que les hausses sont les plus fortes). En revanche, en Europe et au Japon, les volumes vendus reculent toujours (-3,4 % sur un an). Le groupe parvient néanmoins à limiter l'impact sur sa marge. A défaut de pouvoir renégocier ses contrats à la hausse, il a mené une restructuration pour réduire ses coûts : utiliser des denrées encore moins chères, des produits standardisés et des achats groupés (développer des centrales d'achats). Des efforts qui permettent aussi de réduire les pertes sur les produits périssables. Et pour pérenniser son développement, Compass procède à de petites acquisitions (sur des marchés spécifiques, avec un risque limité). Tout cela devrait encore faire grimper sa marge opérationnelle de l'exercice en cours Aussi, nous relevons nos prévisions de bénéfice par action à 34 p. pour l'exercice en cours (contre 29,1 p. auparavant) et à 35,5 p. pour le suivant (contre 29,60).

 

Cours au moment de l'analyse : 880,5 pence

 

Le britannique Compass fournit aux quatre coins du monde des repas aux collectivités (entreprises et administrations; écoles, hôpitaux et maisons de repos; …). Leader mondial de son secteur.

 

Partagez cet article