Analyse
Résultats trimestriels : interview de Pierre Samain il y a 4 ans - vendredi 26 juillet 2013

Les entreprises publient leur résultat trimestriel. Bonne tendance? Bénéfices conformes aux attentes ? Nous avons interrogé Pierre Samain, analyste en chef « actions internationales » dans nos bureaux de Luxembourg.

Quelles sont vos impressions suite aux premiers résultats publiés ?

La croissance des chiffres d’affaires est souvent assez faible. Mais en ce qui concerne les bénéfices, jusqu’à présent, et compte tenu du contexte économique, je suis plutôt positivement surpris par les sociétés américaines. Dans certains secteurs, les profits sont même meilleurs que prévu. C’est le cas des fournisseurs de matières premières, mais aussi des banques. Pas vraiment de mauvaises nouvelles donc. Ce qui explique en partie la poursuite de la hausse des Bourses. Il y a par contre plus de mauvaises surprises en Europe.

 

Comment se portent les valeurs technologiques ?

Il y a eu pas mal de bonnes nouvelles : chez IBM, chez Apple, chez Facebook. Par contre, pour les entreprises davantage liées au marché des PC, l’essor des tablettes numériques pose un sacré défi. Microsoft et Google ont publiés des résultats décevants et la Bourse les a sanctionnés.

 

Pour ces prochains mois, que prévoyez-vous dans les entreprises ?

Je m’attends à ce que les entreprises soient rattrapées par le ralentissement des économies émergentes. En Europe, la morosité perdurera. Et aux Etats-Unis, le redressement se confirmera. D’ailleurs les entreprises en sont conscientes et sont encore très prudentes dans leurs plans d’investissements. Cela limitera forcément la croissance des bénéfices. Mais les plus grosses sociétés possèdent encore beaucoup de cash. L’actionnaire devrait en profiter.

 

Et en Belgique, les premiers résultats vont tomber. A quoi faut-il s’attendre ?

Les actions du secteur financier devraient afficher des bons résultats, grâce aux politiques monétaires accommodantes et à la bonne tenue des Bourses. Et il y aura peut-être quelques bonnes surprises dans de petites entreprises qui ont des atouts technologiques ou de beaux avantages compétitifs, comme EVS ou Melexis. Mais globalement, la Bourse belge est chère. Je ne table pas sur une surperformance ces prochains mois.

 

Après la hausse des derniers mois, est-ce que les actions sont encore attractives ? Et… vous avez quelques tuyaux ?

Si on a déjà un portefeuille de sicav bien diversifié, oui, on peut certainement encore investir en actions individuelles. Mais il faut se montrer sélectif. Ce sont surtout les actions américaines qui sont intéressantes. Elles sont moins risquées que les européennes. Nos favorites sont par exemple Chevron, Accenture ou General Electric.

 

Tous nos conseils pour les actions.

Partagez cet article