Analyse
Siemens : des cessions pour amortir le choc il y a 4 ans - lundi 8 juillet 2013

Faute de reprise économique, le groupe atteindra difficilement ses objectifs 2014. Pour atténuer l’impact de cette déconvenue, il accélère les cessions.

Le cours va en pâtir. L’action est trop chère.
Vendez.

 

Le groupe se déploie toujours dans les pays émergents pour échapper au ralentissement en Europe. Toutefois, en Asie, après une rapide percée, son chiffre d’affaires y est en recul, suite à des baisses de prix imposées par la concurrence chinoise. Pour défendre ses marges, il réduit ses coûts, se réorganise etc. Mais le résultat se fait attendre et il est peu probable qu’il atteigne son objectif de marge opérationnelle 2014 (12 %, contre 8,8 % au 31/03/13). L’absence de croissance risque aussi d’affecter la réduction de son endettement (56 % actuellement), mais des cessions sont prévues pour combler ce manque. La vente de sa participation dans sa joint-venture avec Nokia va rapporter 1,7 milliard d’euros (mais reste faiblement valorisé). L’entrée en Bourse d’Osram (activité éclairage) ce 8 juillet lui permettra aussi d’alléger sa dette. L’actionnaire reçoit 1 action Osram pour 10 actions Siemens détenues. Nous vous conseillons de vendre ces actions Osram. Osram hérite d’une lourde dette et sa marge bénéficiaire est faible. Pour l’exercice en cours, nous maintenons notre prévision de bénéfice par action à 5,02 EUR. Mais pour le suivant, nous la réduisons à 4,94 EUR (contre 5,22 auparavant).


Cours au moment de l'analyse : 78,00 EUR

 

Siemens est un groupe industriel actif notamment dans l’automatisation industrielle, les équipements électriques, l'énergie, les appareils médicaux, etc. Il réalise 53 % de son chiffre d’affaires en Europe, 28 % en Amérique et 19 % en Asie.

 

Partagez cet article