Analyse
Profiter d’un tweet pour un bon coup boursier il y a 4 ans - mardi 27 août 2013

L’investisseur lambda peut-il d’espérer profiter de l’un ou l’autre tweet pour faire un bon coup boursier ?

Le 13 août, le cours d’Apple a bondi de près de 5 %, suite à un message posté sur la plateforme Twitter par Carl Icahn, célèbre investisseur américain, qui annonçait détenir pour plus d’un milliard d’euros d’actions Apple, extrêmement sous-évaluées selon lui. L’épisode met en évidence l’impact croissant des réseaux sociaux, comme Twitter et Facebook, sur les marchés financiers. Qu’en penser ?

 

Twitter permet à un utilisateur de poster de brefs messages et de suivre en temps réel les messages publiés par les utilisateurs de son choix qui peuvent être des entreprises, des professionnels de la finance, des investisseurs influents (Icahn, Buffet, Soros, etc)…

Autre événement révélateur du poids de Twitter, de la vitesse de propagation croissante de l’information et de la rapidité avec laquelle les marchés réagissent : en avril, un faux tweet de l’agence de presse AP, dont le compte avait été piraté, annonçait un attentat à la Maison Blanche. Dix-sept secondes plus tard, l’indice américain S&P 500 entamait un plongeon de 1 %, avant de retrouver son niveau initial une fois l’information démentie. Certaines études démontrent qu’il y a un lien entre le nombre et la nature des messages Twitter ou Facebook concernant une action et l’évolution du cours de cette action dans les jours qui suivent.

En tant qu’investisseur lambda, il est cependant inutile d’espérer profiter d’un tweet pour faire un bon coup boursier. Car le marché s’ajuste extrêmement vite. De plus, face à un océan d’informations, le risque est de s’y noyer. Il est indispensable de faire le tri dans les sources disponibles, de recouper les données et d’appréhender toute information sous un œil critique. C’est ce que nous nous efforçons de faire au quotidien, pour vous proposer les conseils les plus avisés possibles en matière de placements, et en toute indépendance.

Quoi qu’il en soit, les réseaux sociaux sont un formidable outil à la disposition des investisseurs. Ils permettent une circulation rapide des informations, un accès aisé aux publications des entreprises et aux données financières, et ils facilitent la confrontation des idées et des opinions en matière de placement. Nous ne nous en privons d’ailleurs pas et y sommes présents avec notre page Facebook.

 

 

Partagez cet article