Analyse
Certificats Rabobank en Bourse il y a 3 ans - mardi 28 janvier 2014

Depuis le 27/01, chacun peut devenir coopérateur de la fondation qui chapeaute la banque néerlandaise Rabobank (ce qui était auparavant réservé aux clients néerlandais de la banque).

Mais nous ne vous conseillons donc pas d’acheter ces certificats.

 

Auparavant

Jusqu’il y a peu seuls les clients de Rabobank (Pays-Bas) pouvaient acheter des certificats de la fondation qui chapeaute cette banque. Ces certificats n’étaient pas cotés en Bourse et se négociaient une fois par mois sur un marché interne. Jusqu’à la mi-2013, les certificats étaient cotés à un prix dépassant un peu leur valeur nominale (il n’y avait presque pas de transactions). Mais de nombreux coopérateurs ont pris peur lorsqu’il a été divulgué que Rabobank pouvait être impliquée dans l’affaire de manipulation du Libor (entre 2005 et 2008, plusieurs banques se sont rendues coupables de manipulation du Libor, le London interbank offered rate, taux de référence pour les prêts des banques entre elles). En quelques semaines, ce sont des millions de certificats qui ont été proposés à la vente. Si le cours du certificat n’a alors pas chuté sous la valeur nominale de 25 EUR, c’est parce que Rabobank est intervenue, en convainquant des institutionnels d’investir dans ses certificats.

 

Modification

Depuis le 27/01, les certificats Rabobank sont cotés sur Euronext Amsterdam. Ils peuvent ainsi faire l’objet de transactions tout au long de la journée boursière et leur cours peut fluctuer librement. Les résidents belges peuvent acquérir ces certificats. La rémunération de l’actionnaire est prévue quatre fois par an (la première fois le 29 mars 2014), pour atteindre un minimum annuel fixé à 6,5 % brut, calculé sur la valeur nominale de 25 EUR.

 

Pas intéressant

Bien que Rabobank soit une banque solide, le scandale du Libor peut encore avoir de l’effet pendant un certain temps. De plus, les certificats disponibles sont ceux de Rabobank Stichting, la fondation qui chapeaute la banque, laquelle prête de l’argent à la banque sous forme d’obligations subordonnées. Le placement dans Rabobank Stichting ne peut donc être considéré comme défensif. Enfin, sur le rendement de 6,5 %, il faut s’acquitter du précompte mobilier belge de 25 %. Le rendement net est donc de 4,875 %, trop faible pour un placement que nous considérons comme une obligation perpétuelle subordonnée.

Partagez cet article