Analyse
E.ON : se recentre sur le renouvelable il y a 2 ans - mercredi 3 décembre 2014

Le leader allemand de l'énergie se réorganise pour se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution.

Une bonne nouvelle certes, mais insuffisante jusqu'ici pour rendre l'action digne d'achat.
CONSERVEZ.

 

Dès 2016, E.ON va isoler dans une nouvelle entité ses activités les moins rentables et les plus risquées (les centrales électriques traditionnelles), pour se concentrer sur ses activités de croissance : l’énergie renouvelable et la distribution. Un repositionnement induit par les difficultés qu’il subit depuis plusieurs années : la baisse du prix de l’électricité et la volonté de l’Allema¬gne d’abandonner le nucléaire. Prises séparément, les deux entités devraient être plus attirantes pour différents types d’investisseurs. Le nouveau groupe E.ON, débarrassé de sa production électrique traditionnelle, devrait gagner en visibilité. Et, majoritairement actif dans le renouvelable et la distribution, il devrait être plus rentable et permettre une hausse des bénéfices ces prochaines années. Par ailleurs, E.ON a aussi annoncé qu’il devra comptabiliser au quatrième trimestre des dépréciations d’actifs non prévues jusqu’ici (pour 4,5 milliards d'euros). Il réduira aussi son dividende à 0,50 EUR brut pour les exercices 2014 et 2015 (contre 0,60 en 2013). Ceci étant, si la réorganisation annoncée nous semble positive en première analyse, les détails la concernant faisant toujours défaut, nous ne changeons encore rien à notre conseil. 

 

Cours au moment de l'analyse : 15,06 EUR

 

E.ON est un groupe allemand actifs dans les services aux collectivités(à la fois dans l'électricité et le gaz). Il a été secoué par l’annonce par l’Allemagne de précipiter l’arrêt des centrales nucléaires. Le groupe se tourne dès lors de plus en plus vers les énergies alternatives.

 

Partagez cet article