Analyse
Nasdaq : record en vue ! il y a 2 ans - mardi 2 décembre 2014

Depuis le début de l’année, l’indice Nasdaq a encore progressé de 15 % (+27 % en EUR).

A près de 4800 points, il se rapproche de son record absolu de 5 049 points atteint en mars 2000. Nous n’anticipons pas cependant de rechute marquée mais restez néanmoins sélectifs et ne succombez pas aux sirènes de la mode. Nous vous conseillons Intel, notre favorite, et Texas Instruments ainsi que Kraft Foods et Schnitzer Steel.

 

Le niveau du Nasdaq, proche de son record, ravive le spectre d’un krach (dans les deux ans qui ont suivi son pic de 2000, le Nasdaq s’était effondré de 70 %....).
Mais le scénario actuel est tout autre. Le niveau atteint n’est pas exagéré au regard des ratios de valorisation comme le rapport cours/bénéfice. Il se traite actuellement à 23 fois les bénéfices, contre une fourchette de 15 à 30 fois au cours des dix dernières années. Un niveau sans commune mesure avec les 60 fois du sommet de 2000. Il ne faut donc pas voir dans l’approche de son record le signal d’une surévaluation et d’un retournement de tendance. D’autre part, les acteurs sont différents. Le Nasdaq est aujourd’hui moins volatil car composé d’actions de sociétés plus solides, moins risquées et plus rentables qu’à l’époque. La part des technologiques, alors ultra majoritaires est descendue sous la barre des 50 %, avec un poids de 24 % pour les actions liées à la consommation et de 16 % pour celles liées à la santé, des secteurs moins sensibles à la conjoncture. Les technologiques qui composent l’indice sont moins risquées suite à la disparition de petites sociétés internet non rentables. Au sommet de l’indice, on trouve des poids lourds comme Apple, Google, Microsoft et Intel, leaders sur leurs marchés et solides. Un type de valeur que nous préférons aux valeurs technologiques plus petites et à celles actives sur certains sous-secteurs à la mode, comme le « cloud computing », l’impression 3D ou les réseaux sociaux.

Partagez cet article