Analyse
Retail Estates : changement de conseil il y a 3 ans - jeudi 4 décembre 2014

Le cours est de 41 % supérieur à la valeur intrinsèque et le rendement se limite à 3,50 %.

En cause, l'extrême faiblesse des taux. Une situation qui peut perdurer, voire s'aggraver, comme pour toutes les SIR.
VENDEZ.

 

Le résultat semestriel (clôture annuelle le 31/03) a évolué de manière bien moins mirobolante que le cours de Bourse. Le bénéfice est de 1,84 EUR par action, un peu inférieur à nos prévisions, suite à la forte hausse des frais généraux (due notamment à la transformation de Sicafi en SIR) et à cause d'un taux moyen de la dette élevé (4,5 %). La société a réalisé quelques menus désinvestissements (Maasmechelen et Huy). Mais globalement, elle continue de croître. Son portefeuille s'est enrichi d'un immeuble à Wilrijk (loué à Gamma) et va s'étoffer encore d'une série de 14 immeubles (12 déjà acquis), pour un total de 33,75 millions. Le 30/09, le portefeuille total se chiffrait à 767,80 millions. Une partie des 14 immeubles étant cependant financée en actions, créées à cet effet, le nombre d'actions a augmenté de 4,46 %, de sorte que nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 3,65 EUR pour l'exercice en cours (contre 3,76 auparavant), et à 3,90 EUR et 4 EUR pour les suivants (contre 4,00 et 4,06). Le dividende devrait grimper de 3,3 %, à 2,33 EUR net pour l'exercice en cours. Pour les deux suivants, nous tablons sur 2,40 et 2,48 EUR net . Le taux d'endettement est de 51,7 % et le taux d'occupation de 98,5 %.

 

Cours au moment de l'analyse : 66,75 EUR

 

Retail Estate est une sicafi investissant dans l’immobilier commercial en Belgique, principalement en périphérie des villes et en centre-ville.

 

Partagez cet article