Analyse
Santander Brasil : nous ne suivrons plus cette action il y a 2 ans - jeudi 7 mai 2015

Les bons résultats ont donné un coup de pouce au cours.

Mais de manière exagérée si on considère les difficultés qui s'annoncent au Brésil.
VENDEZ.

 

Le bénéfice net du trimestre dépasse nos attentes (après avoir plusieurs fois déçu). Il gagne 14,4 % par rapport à un an plus tôt, grâce à la hausse de revenus (+8 %), obtenue avec les commissions (e.a. sur la gestion d'actifs), et aussi surtout grâce au recul des provisions pour crédits non remboursés et au contrôle des coûts (axe stratégique du groupe). La hausse des crédits accordés est quant à elle d'à peine 1,6 % (à périmètre et taux de change constants). Un niveau très faible soulignant la crise du Brésil. Le renchérissement des conditions de crédits (hausse des taux) et la nécessité pour l'État de réduire ses dépenses pèseront encore sur la consommation des ménages ces prochains trimestres. Compte tenu du résultat trimestriel, nous relevons notre prévision de bénéfice par action 2015 à 0,20 USD (contre 0,17 auparavant) et misons sur un bénéfice similaire en 2016. Mais nous pensons que les défauts de paiement sur les crédits vont repartir à la hausse et que la baisse des coûts et la hausse des revenus ne compenseront pas assez. A noter que depuis fin 2014, la maison mère espagnole Santander détient 89 % du capital et ne prévoit pas de rouvrir l'offre de rachat. Nous préférons à présent nous écarter de cette action qui n'offre plus de perspectives.

 

Cours au moment de l'analyse : 5,67 USD

 

Banco Santander Brasil (BSB) est une filiale de la banque espagnole Santander. Avec une part de marché d’environ 10 % et quelque 2 200 agences, BSB est la quatrième banque de détail du Brésil. Elle y est devancée par Banco do Brasil (5 000 agences), Itau Unibanco (5 000) et Bradesco (3 500). BSB tire 64 % de ses profits de la banque de détail, 28 % de la banque commerciale et 8 % de la gestion d’actifs.

 

Partagez cet article