Analyse
E.ON : nous changeons de conseil et ne suivrons plus l’action il y a un an - vendredi 11 mars 2016

Le potentiel de croissance est faible et le risque élevé.

L’abandon du nucléaire en Allemagne a mis E.ON sous pression. Malgré un virage vers le renouvelable, l’érosion de la production et des marges se poursuit. Les investissements à consentir pour retrouver de la croissance ne sont plus compatibles avec sa dette.
VENDEZ CETTE ACTION QUE NOUS NE SUIVRONS PLUS.
Préférez l’homologue français
Engie.

 

Depuis cinq ans, E.ON attend réparation du gouvernement allemand quant aux conséquences de la décision d’arrêter le nucléaire. Parallèlement, le groupe chercher à retrouver ses lettres de noblesse en se positionnant sur le renouvelable. Mais pour mener à bien ce programme, le groupe manque d’expertise, de temps et surtout d’argent. Le projet est de moins en moins crédible, ce qui accroît le risque sur le titre.
En dépit de la baisse du cours, nous préférons donc nous détourner de cette action.

 

Cours au moment de l’analyse : 8,02 EUR

 

E.ON est un groupe allemand actifs dans les services aux collectivités (à la fois dans l'électricité et le gaz). Il a été secoué par l’annonce par l’Allemagne de précipiter l’arrêt des centrales nucléaires. Le groupe se tourne dès lors de plus en plus vers les énergies alternatives.

 

Partagez cet article