Deutsche Telekom

DE0005557508
Alertes
Ajouter au portefeuille
14,77 EUR 23/08/2019 17:35 Francfort
-0,05 EUR (-0,35 %) Variation depuis la dernière clôture
13,46 15,80  52 semaines min max
9,46 % Rendement sur 1 an
5,07 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?
Ce sigle vous indique qu'une analyse est à votre disposition

Articles

  • Analyse
    Deutsche Telekom a publié un résultat trimestriel sans surprise il y a 16 jours - vendredi 9 août 2019
    Il est conforme à nos attentes.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Deutsche Telekom a publié pour 2018 un résultat conforme aux attentes il y a 5 mois - vendredi 15 mars 2019
    La filiale américaine a encore soutenu ce résultat.

    Un relais de croissance intéressant mais insuffisant selon nous pour redynamiser le cours.
    CONSERVEZ.

    Le résultat opérationnel avant amortissements de 2018 a augmenté de 5%, grâce aux performances de la filiale américaine T-Mobile US (48% du chiffre d’affaires). C’est mieux que les homologues européens qui, pour la plupart, ne disposent pas d’un tel relais de croissance. Depuis plusieurs années, Deutsche Telekom grappille des parts marché aux USA et la fusion en cours avec Sprint (si elle aboutit) offrira encore une nouvelle dimension. En revanche, en Europe (44% du chiffre d’affaires), Deutsche Telekom ne fait pas exception et peine à faire croître son résultat opérationnel (+2,7% en 2018). Le secteur y est à maturité et sa trop faible consolidation (due en partie au manque de volonté des autorités européennes) ne permet pas de réduction significative des coûts et des investissements. Le résultat opérationnel 2019 ne devrait dès lors croître que de 3% (ce qui est néanmoins conforme à l’objectif : une hausse annuelle moyenne de 2 à 4% entre 2017 et 2021). Des perspectives selon nous insuffisantes pour espérer une revalorisation substantielle de l’action. Aussi, malgré un dividende attractif (rendement de ±5% brut), un achat n’est pas conseillé. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 0,96 EUR pour 2019 et 1,04 EUR pour 2020.

    Cours au moment de l'analyse : 15,19 EUR

    Deutsche Telekom est le premier opérateur télécom en Allemagne (33% du chiffre d’affaires) et le quatrième opérateur mobile aux USA (36% du chiffre d’affaires). Il est également bien implanté dans plusieurs pays d’Europe de l’Est.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Deutsche Telekom a fait part d’objectifs sans grand relief il y a un an - vendredi 25 mai 2018
    Ils se basent sur une faible croissance des résultats.

    Pas de quoi redynamiser le cours. Mais le dividende est attractif.
    CONSERVEZ.

    Le groupe a dévoilé ses objectifs pour la période de 2017 à 2021. Il table sur une hausse annuelle moyenne de 1 à 2% pour le chiffre d’affaires et de 2 à 4% pour le résultat opérationnel avant amortissements. Des prévisions comparables à celles d’autres opérateurs télécom européens, également en panne de croissance. Aucune raison donc de revoir à la hausse nos prévisions bénéficiaires et notre conseil. D’autant que nous restons perplexes face au projet de fusion, annoncé récemment, de la filiale américaine T-Mobile US (48% du chiffre d’affaires 2017) avec Sprint. Pour obtenir le feu vert des autorités en charge de la concurrence, le géant allemand risque de devoir consentir de lourdes concessions, susceptibles de mettre en question l’intérêt stratégique et économique de l’opération. Dans le meilleur des cas, si fusion il y a, le groupe prévoit d’ailleurs un impact négatif sur le bénéfice par action jusqu’en 2021... Dans ce contexte, le dividende reste le principal atout du titre (avec un rendement actuel de plus de 5% brut). Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 0,85 EUR pour 2018 et à 0,96 EUR pour 2019. Dans le secteur télécom (en nette baisse depuis début 2018), Vodafone et Telefónica ont un meilleur potentiel.

    Cours au moment de l'analyse : 13,35 EUR

    Deutsche Telekom est le premier opérateur télécom en Allemagne (33% du chiffre d’affaires) et le quatrième opérateur mobile aux USA (36% du chiffre d’affaires). Il est également bien implanté dans plusieurs pays d’Europe de l’Est.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Nouveau géant des télécoms aux USA ? il y a un an - vendredi 4 mai 2018
    T-Mobile US (filiale de Deutsche Telekom et n°3 du secteur télécom américain) a conclu un accord de fusion avec Sprint (n°4, détenu par le japonais Softbank).

    Quelles peuvent être les conséquences pour les groupes concernés et les leaders locaux AT&T et Verizon ? Quoi qu’il en soit, pour les groupes directement impliqués, dans l’attente de la décision des autorités, l’incertitude va peser sur les cours.

    T-Mobile US et Sprint ont trouvé un accord de fusion

    Ils espèrent finaliser l’opération au 1er semestre 2019 (s’ils ont l’aval des autorités de la concurrence).

    L’opération se fera par échange d’actions et portera sur 26 milliards de dollars. Deutsche Telekom détiendra 42% du nouveau groupe, lequel comptera 127 millions de clients, s’approchera des leaders AT&T et Verizon, pour mieux les concurrencer, et pourra supporter plus facilement l’investissement dans la 5G.

    Après l’annonce, le cours de Sprint a reculé de 20% et celui T-Mobile de 12%. Le marché doute que l’opération soit validée par les autorités. C’est compréhensible, au vu des précédents échecs de rapprochement dans le secteur. L’aval risque d’être soumis à de lourdes concessions, réduisant les synergies et l’intérêt de la fusion.

    Quelles conséquences pour Deutsche Telekom ?

    L’opération renforcerait le groupe aux USA (son principal marché avec 48% du chiffre d’affaires 2017). Un impact positif sur le bénéfice serait possible dans les 3 ans. Un échec ne serait pas une catastrophe car la filiale américaine actuelle est en forte croissance depuis 4 ans, avec une rentabilité en hausse.

    Quelles conséquences pour pour AT&T et Verizon ?

    Les deux groupes sont assez solides pour digérer la naissance d’un concurrent de poids. Le risque de voir leurs tarifs baisser sensiblement est limité.

    – Le cours de Sprint est de 12% inférieur à l’offre. C’est justifié par le doute sur l’opération et la piètre qualité de la valeur. Ne spéculez pas.
    – T-Mobile US et Deutsche Telekom offrent un bon prix pour Sprint. Conservez.
    – AT&T et Verizon ont des cours attractifs. Mais des choix d’acquisitions discutables(Time Warner pour AT&T) incitent à la prudence. Conservez les deux.

    Cours au moment de l’analyse : Deutsche Telekom : 14,37 EUR
    T-Mobile US : 55,92 USD
    Sprint : 5,21 USD
    AT&T : 31,94 USD
    Verizon : 47,84 USD

    Partagez cet article

  • Analyse
    Deutsche Telekom se renforce aux USA il y a un an - mercredi 2 mai 2018
    Sa filiale locale fait une acquisition.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    La filiale américaine de Deutsche Telekom, T-Mobile US, rachète Sprint (aussi actif  en mobilophonie), sous réserve de l’accord des autorités. De quoi mieux affronter la concurrence de Verizon et AT&T et dégager des moyens pour investir dans la 5G.

    Cours au moment de l'analyse : 14,53 EUR

    Deutsche Telekom est le premier opérateur télécom en Allemagne (33% du chiffre d’affaires) et le quatrième opérateur mobile aux USA (36 % du chiffre d’affaires). Il est également bien implanté dans plusieurs pays d’Europe de l’Est.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 15,80 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 13,46 EUR
Code ISIN DE0005557508
Bourse Francfort
Euronext non
Bêta 0,89
Volatilité 17,69 %
Nombre d'actions existantes 4.761.457.000
Capitalisation boursière (en milliards) 70,42 EUR
Secteur Opérateurs télécom
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 457 EUR
Score corporate governance 5
Pays Allemagne

Chiffres-clés par action (EUR)

2019 (e) 2018 (e) 2017 2016
Dividende 0,75 0,70 0,65 0,60
Bénéfice courant 0,96 0,46 0,74 0,58
Bénéfice net 0,96 0,46 0,74 0,58
Cash flow courant 3,69 2,50 2,65 3,08
Cash flow net 3,69 2,50 2,65 3,08
EBIT 2,09 1,69 2,00 1,98
EBITDA 5,13 4,61 5,10 4,87
Valeur comptable 6,08 5,82 5,83 5,69
Valeur comptable tangible 3,47 3,23 3,25 2,62

Performance (en euros)

Deutsche Telekom Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -1,90 % -1,29 % 3,01 %
Rendement sur 6 mois 5,44 % 0,82 % 7,11 %
Rendement sur 1 an 9,46 % -2,53 % 6,90 %
Rendement sur 5 ans 9,82 % 2,14 % 11,91 %

Ratios financiers de la société

2018 (e) 2017 2016 2015
Pay out - 89,05 % 104,45 % 77,50 %
Current ratio - 0,75 0,80 0,96
Return on equity - 12,52 % 10,09 % 12,11 %
Total return on equity - 12,52 % 10,09 % 12,11 %
Marge brute - 49,08 % 49,27 % 39,37 %
Marge nette - 7,41 % 4,25 % 5,06 %
Marge EBIT - 12,52 % 12,54 % 10,15 %
Marge EBITDA - 31,98 % 30,84 % 26,56 %
Taux d'imposition - -11,17 % 31,74 % 26,71 %
Gearing - 128,95 138,69 133,60
Fonds propres/total du bilan - 27,87 % 24,28 % 24,76 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018 (e)
Rendement de dividende 5,07 % 4,73 %
Cours/bénéfice courant 15,41 32,15
Cours/cash flow courant 4,01 5,92
Cours/valeur comptable 2,43 2,54
Cours/valeur comptable tangible 4,26 4,58
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 6,10 % -

(e) : estimation

;