D'Ieteren BE0974259880

Alertes
Ajouter au portefeuille
37,00 EUR 15/12/2017 17:35 Bruxelles
-0,02 EUR (-0,04 %) Variation depuis la dernière clôture
35,84 45,88  52 semaines min max
2,37 % Rendement sur 1 an
1,89 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    D’Ieteren lance un avertissement sur résultat il y a 3 jours - jeudi 14 décembre 2017
    Cela a fait reculer le cours. Il a perdu 7% le jour de l’annonce.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Vente partielle de Belron par D’Ieteren : suite il y a 12 jours - mardi 5 décembre 2017
    L’accord est finalisé.

    Action correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    D’Ieteren a finalisé son accord pour la vente de 40% de Belron au fonds d’investissement CD&R. Au vu du prix de la transaction, un cours de D’Ieteren autour des 45 EUR nous paraîtrait justifié.

    Cours au moment de l’analyse : 39,32 EUR

    D’Ieteren est l’importateur belge de marques du groupe VW, actif aussi dans la réparation des vitres auto via Belron, détenu à 94,85 % et dans les carnets de luxe et les accessoires d’écriture et de voyage, via Moleskine.

    Partagez cet article

  • Analyse
    D’ieteren va céder 40% de Belron, sa filiale active dans le vitrage auto (marque Carglass…) il y a 26 jours - mardi 21 novembre 2017
    L’acheteur est le groupe américain de private equity Calyton, Dublier & Rice (CD&R). Que va-t-il se passer ensuite ?

    D’Ieteren disposera ainsi de plus d’un milliard d’euros, une somme qu’il pourra utiliser pour poursuivre sa diversification (vraisemblablement en dehors du secteur auto) et qui révèle la valeur intrinsèque du groupe. De quoi justifier selon nous une hausse du cours jusqu’à ±45 EUR. Quoi qu'il en soit : conservez.

    Belron pesait trop lourd

    Depuis décembre 2015, c’est officiel : la stratégie de D’ieteren est de chercher à se diversifier. Aujourd'hui, il a réalise 85% de son bénéfice opérationnel (hors éléments non récurrents) dans le secteur automobile (distribution des marques du groupe Volkswagen en Belgique + remplacement de vitrage auto via la filiale Belron). Un secteur dont les perspectives de croissance sont très faibles.

    Il y a encore quelques années, le groupe se montrait très optimiste pour Belron. Mais les choses ont changé : la concurrence dans le secteur va croissant, les assureurs (partenaires) cherchent sans cesse à faire pression sur les tarifs pratiqués et l’activité est en déclin structurel (suite à la baisse de la vitesse sur les routes, à la baisse des kilomètres parcourus, au meilleur état des routes…). Cela pèse sur la marge bénéficiaire (elle a perdu 40% en 6 ans), sans grandes chances de la voir rebondir.

    Sur base de la valorisation de la transaction (3 milliards d’euros, dette comprise), la participation de D’Ieteren dans Belron a représenté jusqu’à 70% de sa valeur intrinsèque estimée. Après le versement du dividende exceptionnel de Belron (payé en octobre) et la vente des 40%, le poids dans la valeur intrinsèque sera ramené sous les 30%.

     L’acheteur de la participation cédée, CD&R, est plus qu’un partenaire financier : il est très présent aux USA (où Belron réalise 50% de ses ventes); il est en outre un ancien actionnaire de Hertz, de sorte que son expérience du secteur pourrait s’avérer utile.

    Beaucoup de cash

    La transaction proprement dite va gonfler les caisses de D’Ieteren de plus de 600 millions d’euros. Avec le dividende de Belron distribué en octobre, le total perçu atteindra le milliard. La somme représente près de 35% de notre estimation de la valeur intrinsèque du groupe et est donc disponible pour des investissements.

    Décote inévitable

    L’histoire de D’Ieteren en termes de cessions et acquisitions est peu convaincante. Il lui a fallu 5 ans pour réinvestir le produit de la vente d’Avis Europe. Et l’acquisition qui a enfin suivi (du producteur de carnet de notes de luxe Moleskine) a été chèrement payée et a déjà déçu depuis. A présent, le groupe dit ne pas être pressé de réinvestir. De quoi inquiéter les investisseurs et justifier une décote. Toutefois, même si cette décote atteint 20%, compte tenu de la valeur intrinsèque, le cours pourrait avoisiner les 45 EUR.

    Cours au moment de l’analyse : 40,16 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    La filiale Belron de D'Ieteren se diversifie il y a un mois - mardi 24 octobre 2017
    Elle peut aussi toujours être partiellement cédée.

    L'action D'ieteren est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    La filiale Belron (qui pourrait être cédée en partie à bon prix) fait une petite acquisition en France, pour se diversifier dans les services à l’habitat (réparations, dépannages…). Un segment d'activités dans lequel elle pourra mettre à profit les bons contacts qu'elle entretient déjà avec les assureurs.

    Cours au moment de l'analyse: 38,17 EUR

    D’Ieteren est l’importateur belge de marques du groupe VW, actif aussi dans la réparation des vitres auto via Belron, détenu à 94,85 % et dans les carnets de luxe et les accessoires d’écriture et de voyage, via Moleskine.

    Partagez cet article

  • Analyse
    D’Ieteren va-t-il finir par céder une partie de Belron ? il y a 2 mois - mercredi 11 octobre 2017
    La spéculation monte.

    En mai, D’Ieteren avait annoncé son intention de céder une partie de Belron (filiale de vitrage auto; 62% du bénéfice opérationnel). Fin septembre, la rumeur avait évoqué des marques d’intérêt de grands noms du private equity pour cette part de Belron. A présent, Belron refinance sa dette, pour se montrer plus accessible à des candidats acheteurs. La spéculation sur une cession monte. CONSERVEZ.

    Les marques d’intérêt évoquées fin septembre valorisait Belron à plus de 3 milliards (dettes incluses). A présent, Belron annonce qu’il emprunte 1,3 milliards à des institutionnels, pour refinancer sa dette, tout en payant simultanément un dividende exceptionnel de 450 millions à ses actionnaires, c.à.d D’Ieteren (et en ouvrant une nouvelle ligne de crédit). De la sorte, sa dette augmente de 60%, mais elle bénéficie de taux plus bas et sa durée est plus longue. Vu qu’on achète moins cher une entreprise plus endettée, l’opération sert donc aussi à faire baisser le prix qu’un acquéreur devrait offrir pour une partie de Belron, et donc à augmenter les chances de voir se réaliser le projet de cession de Belron par D’Ieteren. Cela ne change rien jusqu’ici pour l’actionnaire de D’Ieteren mais cela fait déjà remonter vers D’Ieteren de copieuses liquidités, bien utiles pour sa stratégie de diversification. Si la cession se concrétise, en valorisant Belron tel qu’évoqué par la rumeur, le cours de D’Ieteren pourrait atteindre ±46 EUR.

    Cours au moment de l'analyse : 40,29 EUR

    D’Ieteren est l’importateur belge de marques du groupe VW, actif aussi dans la réparation des vitres auto via Belron, détenu à 94,85 % et dans les carnets de luxe et les accessoires d’écriture et de voyage, via Moleskine.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 45,88 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 35,84 EUR
Code ISIN BE0974259880
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,92
Volatilité 26,10 %
Nombre d'actions existantes 55.302.620
Capitalisation boursière (en milliards) 2,05 EUR
Secteur Secteur automobile
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.605 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 0,70 0,67 0,66 0,60
Bénéfice courant 3,10 0,92 2,41 -0,03
Bénéfice net 3,10 0,92 2,41 -0,20
Cash flow courant 5,75 5,88 5,43 4,23
Cash flow net 5,75 5,88 5,43 4,06
EBIT 4,87 2,47 4,33 0,48
EBITDA 7,55 7,53 7,42 4,75
Valeur comptable 32,18 30,09 31,04 29,46
Valeur comptable tangible 12,05 9,96 12,78 11,68

Performance (en euros)

D'Ieteren Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -0,79 % 1,86 % 7,14 %
Rendement sur 6 mois -13,90 % 0,34 % 4,19 %
Rendement sur 1 an 2,37 % 9,33 % 6,47 %
Rendement sur 5 ans 1,33 % 6,84 % 15,87 %

Ratios financiers de la société

2016 2015 2014 2011
Pay out 104,41 % 37,80 % - 14,11 %
Current ratio 1,06 1,68 1,61 1,66
Return on equity 3,06 % 7,76 % -0,11 % 21,03 %
Total return on equity 3,06 % 7,76 % -0,69 % 21,03 %
Marge brute 30,89 % 30,92 % 30,93 % 28,96 %
Marge nette 0,80 % 2,23 % -0,26 % 6,29 %
Marge EBIT 2,07 % 3,89 % 0,47 % 5,88 %
Marge EBITDA 6,31 % 6,67 % 4,65 % 9,02 %
Taux d'imposition 30,79 % 13,85 % - 10,41 %
Gearing 15,94 38,81 3,40 39,74
Fonds propres/total du bilan 42,58 % 50,55 % 47,25 % 40,76 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 1,89 % 1,80 %
Cours/bénéfice courant 11,94 40,21
Cours/cash flow courant 6,44 6,30
Cours/valeur comptable 1,15 1,23
Cours/valeur comptable tangible 3,07 3,72
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 4,98 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
dieteren
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer