Facebook

US30303M1027
197,40 USD 18/11/2019 22:00 Nasdaq
2,30 USD (1,18 %) Variation depuis la dernière clôture
124,06 204,87  52 semaines min max
38,90 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Facebook attire toujours du monde et reste très rentable il y a 3 mois - vendredi 2 août 2019
    Au 2e trimestre, son chiffre d’affaires a progressé de 28% pour atteindre 16,8 milliards de dollars.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Facebook pourrait subir une lourde amende mais rassure les investisseurs ! il y a 7 mois - vendredi 26 avril 2019
    Son résultat est en forte hausse.

    Pour l’heure, rien se semble pouvoir affaiblir son modèle économique.
    Pour le long terme, CONSERVEZ.

    Pénalité relative

    Suite à l’affaire des fuites de données personnelles, la FTC (Federal Trade Commission, chargée aux USA du contrôle du droit de la consommation et des pratiques commerciales) pourrait infliger une pénalité à Facebook. Pour cette raison, le groupe a inscrit dans ses comptes trimestriels une provision de 3 milliards de dollars. Le montant réclamé pourrait même atteindre 5 milliards (1,75 USD par action). Mais cela ne représente qu’un trimestre de bénéfice. Et Facebook dispose de toute façon d’une trésorerie de plus de 45 milliards. En outre, un accord négocié permettra d’éviter un procès, qui pourrait être bien plus dommageable.

    Toujours solide et populaire 

    Malgré des critiques toujours vives du monde politique (notamment après la diffusion d’images du massacre en Nouvelle Zélande), la popularité du réseau social ne se dément pas. Fin mars, le nombre d’utilisateurs a encore grimpé de 8%, à 2,38 milliards. De janvier à mars, le chiffre d’affaires s’est envolé de 26% pour dépasser 15 milliards de dollars. Une performance témoignant du succès des plateformes Instagram, WhatsApp et Messenger auprès des internautes, et dès lors auprès des annonceurs publicitaires. Certes, les coûts (hors amende) ont grimpé de 34%, pour rendre le réseau plus sûr. Mais malgré cela, Facebook reste très rentable. Sa marge opérationnelle s’est un peu tassée par rapport à un an plus tôt, mais reste au niveau très élevé de 42% !

    Résilience appréciée 

    Depuis le début de l’année, le cours a repris du poil de la bête (+46%). Il n’a pas retrouvé ses sommets mais il démontre que les investisseurs apprécient la résilience du groupe aux affaires qui ont terni son image et plombé son cours en 2018. Après ce redressement, le potentiel d’appréciation est certes plus limité mais l’action n’est pas surévaluée par rapport aux grandes valeurs technologiques. Pour le long terme, elle peut donc être conservée.

    Cours au moment de l’analyse : 193,26 USD

    Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est le premier réseau social au monde. Aujourd'hui, le groupe dispose d'une base d'utilisateurs de plus de 2 milliards de personnes, dont 90% accèdent au site via leur smartphone.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Facebook rassure avec un résultat record il y a 9 mois - vendredi 1 février 2019
    Certes, divers problèmes restent à résoudre. Mais nous changeons de conseil.

    Après la baisse de ces derniers mois, le cours tient compte des problèmes qui subsistent. Ne vendez plus.
    CONSERVEZ.

    Le groupe américain rassure avec un résultat meilleur que prévu. Alors qu’on redoutait l’impact des scandales, le chiffre d’affaires du 4e trimestre 2018 est 30% plus élevé qu’un an plus tôt. Certes, l’activité continue de ralentir par rapport aux trimestres précédents mais, contrairement à nos craintes, le réseau social attire encore de nouveaux internautes. Fin décembre, il revendiquait ainsi 2,3 milliards d’utilisateurs, soit une hausse de 9% par rapport à fin 2017. Et si ses coûts ont bondi de 62%, notamment en raison des investissements dans la sécurité, Facebook demeure très rentable. Sa marge opérationnelle, qui avait fléchi aux 3 premiers trimestres 2018, s’est redressée en fin d’année pour atteindre un très confortable 46%. Compte tenu de ce résultat, nous relevons nos prévisions de bénéfice par action à 8 USD pour 2019 (contre 7,50 auparavant) et à 8,50 USD pour 2020 (contre 8). Faut-il pour autant croire à un rebond durable du groupe ? A voir. Mais il est un fait que les problèmes survenus en 2018, y compris en matière de transparence (et bien que pas tous résolus) sont sans impact sur la croissance du nombre d’usagers et du résultat.

    Cours au moment de l'analyse : 166,69 USD

    Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est le premier réseau social au monde. Aujourd'hui, le groupe dispose d'une base d'utilisateurs de 1,9 milliard de personnes, dont 90% accèdent au site via leur smartphone.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Facebook cherche un second souffle il y a un an - mardi 27 novembre 2018
    Depuis son pic de fin juillet, sa capitalisation boursière a fondu de près de 250 milliards de dollars.

    L’action n’est plus aussi chère que par le passé. Mais tant que le groupe ne parvient pas à prouver sa capacité à surmonter la crise de confiance :
    VENDEZ.

    Le réseau social ne parvient pas à rassurer les marchés. Malgré la publication d’un bénéfice trimestriel solide, le titre souffre. En cause : des scandales à répétition. Dernier épisode : Facebook aurait engagé une société de consultance, pour orchestrer des campagnes de dénigrement envers ses détracteurs (le financier Georges Soros, Apple…). Cette nouvelle polémique apporte un argument supplémentaire aux voix demandant un remaniement de l’équipe dirigeante. Mais pour l’heure, le fondateur du groupe, qui détient 60% des droits de vote, n’a pas l’intention de lâcher les rênes. Quoi qu’il en soit, d’un point de vue financier, la situation actuelle risque bien de faire grimper les coûts (pour assurer la confidentialité, la sécurité…), mais sans que cela soit suivi par une hausse des revenus. Car vu que le groupe a de plus en plus de mal à séduire de nouveaux utilisateurs (en Europe, le nombre d’utilisateurs a même tendance à baisser), la croissance des recettes publicitaires ralentit. Et si même Facebook cherche de nouveaux moyens pour monétiser son « audience », nous doutons que cela lui permette de trouver un second souffle suffisant.

    Cours au moment de l'analyse : 136,38 USD

    Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est le premier réseau social au monde. Aujourd'hui, le groupe dispose d'une base d'utilisateurs de 1,9 milliard de personnes, dont 90% accèdent au site via leur smartphone.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le résultat de Facebook est rassurant malgré les scandales à répétition il y a un an - lundi 5 novembre 2018
    Nous relevons nos prévisions.

    L’action est cependant toujours chère.
    VENDEZ.

    En dépit des scandales à répétition sur l’utilisation de données personnelles et la manipulation de l’opinion publique, le premier réseau social au monde affiche des résultats trimestriels relativement rassurants. Si la croissance de son chiffre d’affaires a encore ralenti (+33% contre +42% au deuxième trimestre), Facebook a dégagé un bénéfice de 1,78 USD par action, soit un résultat supérieur à nos attentes. Nous relevons nos prévisions bénéficiaires. Mais le plongeon du titre est selon nous loin d’être fini.

    Cours au moment de l’analyse : 151,17 USD

    Fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook est le premier réseau social au monde. Aujourd'hui, le groupe dispose d'une base d'utilisateurs de 1,9 milliard de personnes, dont 90% accèdent au site via leur smartphone.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 204,87 USD
Minimum sur les 12 derniers mois 124,06 USD
Code ISIN US30303M1027
Bourse Nasdaq
Euronext non
Bêta 1,50
Volatilité 21,58 %
Nombre d'actions existantes 2.402.466.000
Capitalisation boursière (en milliards) 468,72 USD
Secteur Haute technologie
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 3.072.156 USD
Score corporate governance 3
Pays États-Unis

Chiffres-clé par action (USD)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 0,00 0,00 0,00 0,00
Bénéfice courant 8,20 7,65 5,49 3,56
Bénéfice net 6,10 7,65 5,49 3,56
Cash flow courant 10,23 9,14 6,53 4,38
Cash flow net 8,13 9,14 6,53 4,38
EBIT 9,66 8,62 6,96 4,34
EBITDA 11,69 10,11 8,01 5,16
Valeur comptable 34,67 29,48 25,58 20,47
Valeur comptable tangible 28,35 23,06 19,31 14,20

Performance (en euros)

Facebook Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 7,39 % 11,22 % 10,14 %
Rendement sur 6 mois 6,20 % 7,40 % 10,97 %
Rendement sur 1 an 38,90 % 13,28 % 17,05 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans 24,09 % 3,88 % 11,55 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out 0,00 % 0,00 % 0,00 % 0,00 %
Current ratio 7,19 12,92 11,97 11,25
Return on equity 26,28 % 21,41 % 17,21 % 8,30 %
Total return on equity 26,28 % 21,41 % 17,21 % 8,30 %
Marge brute 83,25 % 86,58 % 86,29 % 84,01 %
Marge nette 39,60 % 39,16 % 36,86 % 20,47 %
Marge EBIT 44,62 % 49,70 % 44,96 % 34,72 %
Marge EBITDA 52,34 % 57,14 % 53,44 % 45,57 %
Taux d'imposition 12,81 % 22,64 % 18,42 % 40,58 %
Gearing -48,87 -56,10 -49,75 -41,45
Fonds propres/total du bilan 86,43 % 87,96 % 91,12 % 89,50 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 0,00 % 0,00 %
Cours/bénéfice courant 23,79 25,50
Cours/cash flow courant 19,07 21,34
Cours/valeur comptable 5,63 6,62
Cours/valeur comptable tangible 6,88 8,46
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,18 % -

(E) : estimation

;