Royal Dutch Shell A

GB00B03MLX29
Alertes
Ajouter au portefeuille
28,39 EUR 15/10/2018 17:35 Amsterdam
0,19 EUR (0,67 %) Variation depuis la dernière clôture
24,96 31,35  52 semaines min max
16,38 % Rendement sur 1 an
5,50 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Royal Dutch profite du prix élevé du baril il y a 6 jours - mardi 9 octobre 2018
    Il investit généreusement dans le gaz naturel liquéfié, au Canada.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Royal Dutch annonce enfin son plan de rachat d’actions il y a 2 mois - vendredi 3 août 2018
    Le groupe a aussi publié un résultat trimestriel un peu faible mais conforme aux attentes.

    Pour le rendement sur dividende :
    CONSERVEZ.

    Royal Dutch annonce enfin son plan de rachat d’actions d’un montant minimal de 25 milliards de dollars, entre 2018 et 2020.
    Et ce en dépit d’une dette encore un peu élevée par rapport à celle de ses grands concurrents.

    Ce plan nous semble un peu timide. En effet, avec un prix du baril de pétrole qui se maintient à 70 USD, Royal Dutch est en mesure de générer chaque année environ 23 milliards de dollars de liquidités (après investissements), pouvant être distribuées à l’actionnaire.

    En outre, le résultat du deuxième trimestre n’est guère enthousiasmant (certes conforme à nos attentes mais un peu faible). Et la direction ne se montre pas très confiante pour le trimestre en cours. Pas de raison dès lors de nous montrer plus optimistes qu’avant pour cette action.

    Son rendement sur dividende élevé (5,4% brut) justifie néanmoins de la conserver.

    Cours au moment de l’analyse : 28,48 EUR

    Royal Dutch Shell est une société anglo-néerlandaise, présente sur l'ensemble de la chaîne du pétrole et du gaz. Elle est la première compagnie pétrolière européenne en termes de capitalisation et son acquisition de British Gas a été totalement incorporée dans le groupe.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Royal Dutch Shell profite de la hausse du prix du baril il y a 3 mois - jeudi 5 juillet 2018
    Les perspectives sont bonnes.

    Depuis janvier, grâce à la remontée du prix de l’or noir, le secteur pétrolier a dégagé un rendement de 8,5% (cours + dividendes, pour l’investisseur en euro). Pour Royal Dutch, ce rendement est de 9,4%. Mais le cours tient partiellement compte des bonnes perspectives.
    CONSERVEZ.

    Au 1er trimestre, le prix moyen auquel Royal Dutch a vendu son pétrole a été de 66 USD. A présent, suite aux problèmes d’approvisionnement du secteur, le prix du Brent tutoie les 80 USD. De quoi stimuler le cours de Royal Dutch (+18,5% par rapport à son plancher de mi-mars). D’autant que le groupe profite des effets de ses efforts sur les coûts. Nous tablons dès lors pour le 2e trimestre sur un bon niveau de liquidités générées. Et nous relevons nos prévisions de bénéfice par action à 2,20 EUR pour 2018 (contre 2 auparavant) et à 2,40 EUR pour 2019 (contre 2,15). Les liquidités générées permettent d’investir et de payer le dividende sans recours à la dette (un peu haute début 2018). Et le groupe maintient ses rachat d’actions (autre manière de restituer du cash). Ces prochains mois, Royal Dutch clôturera son plan 2016-2018 de cessions d’actifs, portant sur 30 milliards de dollars (il vient encore de vendre deux participations dans des gisements en Mer du Nord). Par ailleurs, il va relancer l’exploitation d’un ancien gisement norvégien, redevenu attractif grâce à la baisse des coûts et à la hausse du prix du pétrole.

    Cours au moment de l'analyse : 29,49 EUR

    Royal Dutch Shell est une société anglo-néerlandaise, présente sur l'ensemble de la chaîne du pétrole et du gaz. Elle est la première compagnie pétrolière européenne en termes de capitalisation et son acquisition de British Gas a été totalement incorporée dans le groupe.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Royal Dutch Shell joue la carte de la prudence il y a 5 mois - mardi 8 mai 2018
    A quelques détails près, le résultat du premier trimestre est d’un bon niveau.

    Cela incite Royal Dutch Shell à poursuivre sa croissance, mais de manière toujours prudente.
    Le cours intègre beaucoup de bonnes nouvelles.
    Conservez, mais ne consacrez pas à ce titre plus de 5 à 10% de votre portefeuille d’actions individuelles.
    Pour un achat d’un pétrolier européen, préférez Repsol.

    Solides résultats

    Au 1er trimestre, les liquidités générées (indicateur des possibilités d’investissements, de dividende) ont atteint 9,4 milliards de dollars, grâce aux actifs dans le gaz issus du rachat de British Gas en 2016, favorisées par la hausse du prix des hydrocarbures et par la hausse de production (+2%). Mais vu qu’elles sont en recul de 1% par rapport à un an plus tôt, le marché s’inquiète. Ce n’est pas notre cas, vu que cela suffit pour financer l’investissement de la période (4,8 milliards) et payer le dividende (3,9 milliards). En outre, les cessions d’actifs peu rentables avancent bien (26 milliards cédés ou presque sur 30 milliards prévus). Et le résultat est dans la lignée de celui des pairs européens (Total, Repsol, BP). Sur l’ensemble de 2018, les liquidités générées pourraient atteindre 45 milliards et donner au groupe les moyens de sa stratégie.

    Utilisation du cash

    Le groupe se veut discipliné dans ses investissements. En 2017, il y a consacré 24 milliards de dollars et pour la période 2018-20, il prévoit une fourchette annuelle de 20 à 30 milliards. Mais pour 2018, il se limite au bas de cette fourchette (au 1er trimestre, il n’y a consacré que 4,4 milliards). La croissance de sa production sera un peu moins forte que celle des grands concurrents. Pour limiter les risques, elle se fera davantage en développant des capacités existantes que par acquisitions.

    Le cash servira aussi à un plan de rachats d’actions (25 milliards de dollars de 2018 à 2020), ce qui va plus que compenser les paiements de dividende en actions des dernières années.

    Nous tablons sur un bénéfice par action de 2 EUR en 2018 et 2,15 EUR en 2019. Le cours équivaut à 14,6 fois le bénéfice estimé pour 2018, ce qui est plus que la moyenne du secteur (12). A court terme, le cours pourrait souffrir d’une baisse du prix du baril.

    Cours au moment de l’analyse : 29,59 EUR

    Royal Dutch Shell est une société anglo-néerlandaise, présente sur l'ensemble de la chaîne du pétrole et du gaz. Elle est la première compagnie pétrolière européenne en termes de capitalisation et son acquisition de British Gas a été totalement incorporée dans le groupe.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le résultat de Royal Dutch est globalement satisfaisant il y a 8 mois - lundi 12 février 2018
    Les chances de développement s’agrandissent.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    Le bénéfice trimestriel publié est conforme à nos attentes mais la production d’hydrocarbures est en recul et le cash-flow est un peu décevant. Cependant, l’acquisition de Bristish Gas en 2016 commence à porter ses fruits. La baisse de la dette et la hausse attendue du bénéfice permettront de poursuivre le développement.

    Cours au moment de l’analyse : 25,58 EUR

    Royal Dutch Shell est une société anglo-néerlandaise, présente sur l'ensemble de la chaîne du pétrole et du gaz. Elle est la première compagnie pétrolière européenne en termes de capitalisation et son acquisition de British Gas a été totalement incorporée dans le groupe.

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 31,35 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 24,96 EUR
Code ISIN GB00B03MLX29
Bourse Amsterdam
Euronext non
Bêta 0,50
Volatilité 20,98 %
Nombre d'actions existantes 4.544.414.000
Capitalisation boursière (en milliards) 128,15 EUR
Secteur Energie et services aux collectivités
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 241.753 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Dividende 1,55 1,59 1,72 1,69
Bénéfice courant 2,30 1,28 0,53 0,27
Bénéfice net 2,30 1,28 0,53 0,27
Cash flow courant 4,80 3,80 3,30 4,76
Cash flow net 4,80 3,80 3,30 4,76
EBIT 2,20 1,70 1,00 0,06
EBITDA 5,20 4,70 3,90 3,82
Valeur comptable 20,00 19,00 21,60 24,05
Valeur comptable tangible 18,80 18,00 20,12 23,75

Performance (en euros)

Royal Dutch Shell A Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -3,99 % -6,61 % -0,07 %
Rendement sur 6 mois 4,98 % -5,24 % 10,66 %
Rendement sur 1 an 16,38 % -8,03 % 11,14 %
Rendement sur 5 ans 10,19 % 2,87 % 13,77 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 214,21 % 489,27 % 64,27 %
Current ratio - 1,17 1,32 1,16
Return on equity - 2,45 % 1,19 % 8,65 %
Total return on equity - 2,45 % 1,19 % 8,65 %
Marge brute - - - -
Marge nette - 1,99 % 0,82 % 3,46 %
Marge EBIT - 3,67 % 0,15 % 5,64 %
Marge EBITDA - 14,08 % 10,10 % 11,41 %
Taux d'imposition - 14,79 % -7,47 % 47,98 %
Gearing - 38,91 16,22 13,85
Fonds propres/total du bilan - 45,84 % 48,25 % 48,93 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017 (e)
Rendement de dividende 5,50 % 5,65 %
Cours/bénéfice courant 12,26 22,03
Cours/cash flow courant 5,88 7,42
Cours/valeur comptable 1,41 1,48
Cours/valeur comptable tangible 1,50 1,57
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 8,97 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
royal-dutch-shell-a
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer