Seaspan

Ce que vous cherchez ne fait plus partie des produits financiers que nous suivons.

Articles

  • Analyse
    Nous ne suivrons plus l’action Seaspan il y a un mois - mardi 18 septembre 2018
    Au vu des menaces qui pèsent sur le cours, nous jouons la prudence.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Seaspan rebondit ! Son cours a gagné 57% en 3 mois ! il y a 3 mois - mercredi 11 juillet 2018
    C’est grâce aux aménagements de stratégie. Mais les clients restent fragiles.

    En témoigne, le récent avertissement sur résultats de l’armateur allemand Hapag-Lloyd.
    CONSERVEZ.

    Après plusieurs années difficiles, avec une chute des résultats et du cours, Seaspan reprend des couleurs. Au 1er trimestre, son bénéfice a atteint 0,37 USD par action, son plus haut niveau depuis le 4e trimestre 2015. Et sur ces 3 derniers mois, le cours a rebondi de 57%. Le groupe, appuyé par sa nouvelle direction, semble décidé à prendre un nouveau départ. Le groupe financier Fairfax va y injecter de nouveaux moyens. Un apport en capital qui va solidifier la structure financière et permettre d’envisager des acquisitions. De quoi accroître et moderniser la flotte de porte-conteneurs que le groupe loue aux transporteurs. De bonnes nouvelles certes, mais qui ne doivent pas faire oublier que le secteur du transport maritime reste en surcapacité, ce qui pèse sur la rentabilité des clients de Seaspan. Bien sûr, dans l’immédiat, la menace de guerre commerciale entre Chine et USA ne perturbe pas Seaspan. Car il est vrai que les droits douane et autres barrières réorienteront les flux de biens sur d’autres routes, sur lesquelles il faudra toujours des transporteurs. Mais en revanche, le secteur pourrait souffrir d’une baisse de la consommation des pays développés ou d’une hausse de prix des carburants.

    Cours au moment de l'analyse : 10,05 USD

    Seaspan est une société sino-canadienne établie aux Iles Marshall, Seaspan achète des bateaux porte-conteneurs puis les loue pour une très longue période, à des prix fixes. Ses clients sont les grands noms du transport maritime : Maersk (Danemark), Hapag-Lloyd (Allemagne), China Shipping…

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Seaspan réduit son dividende il y a 9 mois - lundi 15 janvier 2018
    Pourtant le cours grimpe.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    Les conditions de marché difficiles ont conduit Seaspan à réduire le dividende pour l’exercice 2017 (pour ne pas dégrader sa solidité financière). Un peu d’optimisme semble néanmoins s’installer pour 2018. D’ailleurs, en un mois, le cours a pris 23%, grâce notamment au conseil d’un important analyste qui table sur l’amélioration du secteur du transport maritime et a fortement relevé son objectif de cours.

    Cours au moment de l’analyse : 7,28 USD

    Seaspan est une société sino-canadienne établie aux Iles Marshall, Seaspan achète des bateaux porte-conteneurs puis les loue pour une très longue période, à des prix fixes. Ses clients sont les grands noms du transport maritime : Maersk (Danemark), Hapag-Lloyd (Allemagne), China Shipping…


    Partagez cet article

  • Analyse
    L’action de Seaspan souffre de la dégradation des finances de l’entreprise depuis plusieurs années il y a un an - lundi 11 septembre 2017
    Le contexte difficile dans le secteur du transport maritime pèse sur le groupe.

    Les plus audacieux peuvent conserver dans l’espoir d’un rebond des échanges mondiaux (peu probable à court terme). Les autres resteront à l’écart d’une action particulièrement risquée.
    CONSERVEZ.

    Le secteur du transport maritime continue à souffrir et Seaspan ne déroge pas à la règle. Compte tenu des difficultés pour relouer les bateaux dont les contrats arrivent à échéance, l’armateur a ainsi vu son chiffre d’affaires reculer de 8,8% au 2e trimestre. Sur les 89bateaux que compte sa flotte, 20 ne bénéficient plus aujourd’hui de contrats à long terme et sont loués à court terme à des tarifs déprimés. Résultat, même si elle reste élevée, la rentabilité s’en ressent. Le ralentissement des échanges mondiaux pèse inévitablement sur le transport par conteneurs et la volonté de certains gouvernements de relocaliser la production tout comme la montée des protectionnismes sont autant de freins au rebond du commerce mondial. Des conditions qui mettent plusieurs armateurs en difficulté, en témoignent la faillite de Hanjing ou les problèmes financiers du taïwanais Yang Ming, également client de Seaspan. Prudent, Seaspan a pris des mesures pour préserver son bilan, dont la réduction de son dividende.

    Cours au moment de l'analyse : 6,85 USD

    Seaspan est une société sino-canadienne établie aux Iles Marshall, Seaspan achète des bateaux porte-conteneurs puis les loue pour une très longue période, à des prix fixes. Ses clients sont les grands noms du transport maritime : Maersk (Danemark), Hapag-Lloyd (Allemagne), China Shipping…

    Partagez cet article

  • Analyse
    Seaspan réduit son dividende pour affronter la tempête qui sévit dans son secteur il y a un an - jeudi 16 mars 2017
    Quoi qu’il en soit, forte de ses contrats de long terme et d'un bilan plutôt sain pour le secteur, l’entreprise est capable de résister.

    L’action est bon marché mais risquée. Si cela ne vous effraie pas :
    CONSERVEZ.

    Le résultat 2016 a été inférieur à nos attentes (bénéfice courant par action de 1 USD contre 1,09 USD attendu). En cause : l'endettement plus lourd que prévu. L'exercice a souffert de diverses charges exceptionnelles, qui témoignent des difficultés du secteur : des charges liées à la faillite du client coréen Hanjin et des dépréciations d'actifs sur les plus petits bateaux, qui peinent à trouver preneur. Et les perspectives ne sont guère plus réjouissantes. Le commerce mondial peine à retrouver de la vigueur et la montée du protectionnisme un peu partout dans le monde pourrait affecter encore les échanges internationaux, et donc le transport maritime, qui souffre déjà de surcapacités. Au vu de cet environnement difficile, Seaspan a décidé de réduire son dividende trimestriel (de 0,375 à 0,125 USD brut), pour améliorer sa situation financière en préservant sa trésorerie, et pour pouvoir saisir une éventuelle opportunité d'acquisition. Car ses concurrents n’ayant pas tous la chance d'être couverts par des contrats de long terme, la faiblesse du marché pourrait mettre certains en difficultés, et créer ainsi des opportunités.

    Cours au moment de l'analyse : 6,80 USD

    Seaspan est une société sino-canadienne établie aux Iles Marshall, Seaspan achète des bateaux porte-conteneurs puis les loue pour une très longue période, à des prix fixes. Ses clients sont les grands noms du transport maritime : Maersk (Danemark), Hapag-Lloyd (Allemagne), China Shipping…

    Partagez cet article

Plus

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
seaspan
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer