Total FR0000120271

Alertes
Ajouter au portefeuille
47,09 EUR 18/12/2017 11:25 Paris
0,58 EUR (1,25 %) Variation depuis la dernière clôture
42,46 49,00  52 semaines min max
3,24 % Rendement sur 1 an
5,38 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Total rachète les activités de gaz naturel liquéfié d’Engie il y a un mois - lundi 13 novembre 2017
    Cette activité est un de ses axes de croissance.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Total relève ses objectifs il y a 2 mois - jeudi 12 octobre 2017
    Diversification géographique, hausse de la production, réduction des coûts, beau dividende : le groupe a des atouts. Avec quelques risques aussi.

    Depuis le 1er septembre, grâce à la hausse du cours de l’or noir, les actions du secteur pétrolier ont gagné en moyenne 7,7% (pour l’investisseur en euro). Pas de quoi gommer la baisse de 15,3% accusée au 1er semestre. Pour Total, la progression est de 4,9%.
    A court terme, le cours de Total sera très lié à l’évolution du prix du baril et pourra s’avérer volatil. Avec un horizon de 3 à 5 ans, CONSERVEZ (surtout pour le dividende).
    Pour un achat dans le secteur, préférez Exxon, Chevron, Repsol, ou encore le fonds Amundi ETF World Energy, dont les frais annuels sont parmi les plus bas et dont 24% du portefeuille sont investis dans Exxon et Chevron.

    Diversification géographique

    Total, fort de sa bonne santé financière, a racheté à un prix correct les actifs pétroliers de Maersk Oil, pour devenir 2e producteur de pétrole en mer du Nord. Ces actifs acquis feront passer sa production de 2,5 millions de barils par jour début 2017 à 3 millions vers 2020. Des synergies de 400 millions de dollars sont annoncées. L’opération constitue une diversification géographique, permettant de réduire le risque lié à la présence de Total en Afrique. Selon nos estimations, elle devrait avoir un impact positif sur les bénéfices à partir de 2020, 2021.

    Réduction des coûts

    Si la hausse récente du prix du baril améliore la rentabilité de Total, ce prix reste instable et sa hausse ne sera pas nécessairement pérenne. Total table d’ailleurs plutôt sur un cours durablement bas. Dans cette optique, il continue de réduire ses coûts de production et d’améliorer sa capacité à générer des liquidités. Sauf accident, pour l’ensemble de 2017, hors frais de développement, le coût de production par baril sera de moins de 5,50 USD (contre quasi 10 USD en 2014). De quoi préserver la rentabilité en cas de rechute du prix du pétrole. L’acquisition des actifs de Maersk Oil permet aussi de relever les prévisions d’économies cumulées depuis 2015 : elles devraient atteindre 3,6 milliards de dollars en 2017 (contre 3,5 prévus jusqu’ici), 4 milliards en 2018 et 5 milliards en 2020.

    Croissance de la production

    Pour générer plus de cash, Total mise aussi sur la croissance de sa production. Il vise une hausse annuelle moyenne de 5% entre 2014 et 2020, et même jusqu’en 2022, grâce aux actifs rachetés à Maersk Oil (un rythme de croissance dans le haut de la fourchette des grands concurrents). Pour atteindre ce rythme, il compte sur ses 15 projets, en cours de démarrage ou à lancer ces prochaines années (au Brésil, en Iran, en Angola).

    Revers de la médaille : ces investissements ne sont pas sans risque. Plus les projets sont importants, plus les risques de retard et de coûts associés à ces retards sont élevés. De plus, ces investissements entraînent une hausse de la sensibilité de Total au prix du pétrole. Un bon point quand les prix augmentent, un danger s’ils baissent.

    Energie renouvelable

    Total cherche d’ores et déjà à se prémunir contre l’éventuelle baisse de la consommation de pétrole, que pourrait entraîner l’évolution du parc automobile vers l’énergie électrique. Aussi se distingue-t-il de ses concurrents en investissant dans les énergies renouvelables. Jusqu’à présent, ces investissements restent toutefois faibles et sans impact sur la rentabilité.

    Total vient ainsi d’annoncer l’acquisition prochaine de 23% de la société française Eren Renewable Energy (énergie solaire et éolienne), qui lui permettra de se développer dans le renouvelable dans les pays émergents.

    Dividende assuré ?

    Le niveau du dividende et sa régularité sont des atouts majeurs de l’action. Pour 2017, nous misons sur un dividende de 2,50 EUR brut (soit un rendement de 5,5% brut). Si le prix du baril de Brent reste proche de 55 USD, sur l’ensemble de 2017, Total aura généré (après investissements) des liquidités pour ±6,5 milliards de dollars, de quoi donc couvrir les 6 milliards à distribuer en dividendes, sans recours à la dette. Cependant, compte tenu du risque de baisse du prix du baril, Total pourrait devoir modérer la croissance future du dividende.

    Cours au moment de l'analyse : 45,85 EUR

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Total investit dans le renouvelable il y a 2 mois - lundi 25 septembre 2017
    Par ailleurs, le groupe paie un dividende optionnel.

    L'action est correctement évaluée.
    Optez pour le dividende en cash.
    CONSERVEZ l'action.

    Le groupe poursuit sa croissance dans les hydro-carbures tout en intégrant peu à peu le changement climatique à sa stratégie, en investissant dans les énergies renouvelables. Il vient ainsi d’acheter 23% du français Eren Renewable Energy, qui développe et exploite des parcs éoliens et des fermes solaires. L’opération doit être finalisée au 4e trimestre. Elle n’aura pas d’impact sur les comptes à moyen terme.

    Le géant du pétrole français va en outre bientôt verser un dividende de 0,62 EUR à ses actionnaires, soit en cash, soit sous forme de nouvelles actions.

    Si vous optez pour les nouvelles actions (une action en votre possession donnant droit à un coupon), vous devez échanger 66,32 coupons (66,32 x 0,62 EUR = 41,12 EUR) pour recevoir une nouvelle action. Le prix d’émission (41,12 EUR) présente une décote de quelque 9% par rapport au cours de clôture du 22 septembre et après déduction du dividende. Vous avez jusqu’au 4 octobre pour faire connaître votre choix à votre banquier ou courtier. Mais ne tardez pas, certaines banques pourraient clôturer anticipativement l’opération.

    Le traitement fiscal du versement en cash ne sera pas différent de celui réservé au versement en actions. Dans les deux cas, c’est le précompte mobilier français (30%) qui sera d’abord déduit, et ensuite le précompte belge (30%).
    Si vous satisfaites aux formalités relatives à la convention de double imposition avec la France, vous bénéficierez d’un précompte à la source français réduit (15%).

    Notre conseil étant toujours de conserver l'action, nous vous recommandons d’opter pour le dividende en cash. Le paiement du dividende et la cotation des nouvelles actions auront lieu le 12 octobre.

    Cours au moment de l'analyse : 45,94 EUR

    Le pétrolier français Total est le cinquième producteur au niveau mondial et couvre tant les activités d’exploration et de production que de raffinage et de distribution. Il est aussi actif dans le gaz.

     

     

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le résultat trimestriel de Total est en amélioration il y a 4 mois - lundi 31 juillet 2017
    Mais nous réduisons nos prévisions.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Total a publié un résultat trimestriel qui s’améliore un peu (bon cash-flow, dette en recul) et confirme sa stratégie : hausse de la production, poursuite de la baisse des coûts pour résister à la faiblesse des prix du pétrole. Mais vu la hausse de l’euro face au dollar, nous réduisons nos prévisions.

     

    Cours au moment de l'analyse : 42,99 EUR

     

    Le pétrolier français Total est le cinquième producteur au niveau mondial et couvre tant les activités d’exploration et de production que de raffinage et de distribution. Il est aussi actif dans le gaz.

     

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Total investit dans le gaz en Iran il y a 5 mois - lundi 10 juillet 2017
    Il espère bien profiter par la suite des gros besoins énergétiques de ce pays.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Total prend la tête d’un consortium pour développer en Iran un grand gisement de gaz. Il y investira dans la première phase environ 1 milliard de dollars sur plusieurs années. Il n’y aura pas de production avant 2020/2021. L’annonce cadre avec le plan de croissance du groupe, qui espère par la suite signer d’autres contrats (pétrole, pétrochimie…) dans ce pays où les besoins en énergie sont importants.

     

    Cours au moment de l'analyse : 42,46 EUR

     

    Le pétrolier français Total est le cinquième producteur au niveau mondial et couvre tant les activités d’exploration et de production que de raffinage et de distribution. Il est aussi actif dans le gaz.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 49,00 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 42,46 EUR
Code ISIN FR0000120271
Bourse Paris
Euronext non
Bêta 0,91
Volatilité 19,67 %
Nombre d'actions existantes 2.526.340.000
Capitalisation boursière (en milliards) 117,50 EUR
Secteur Energie et services aux collectivités
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 250.815 EUR
Score corporate governance 4

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 2,50 2,45 2,44 2,26
Bénéfice courant 3,60 2,45 2,00 1,41
Bénéfice net 3,60 2,45 2,00 1,41
Cash flow courant 8,60 7,90 8,75 7,89
Cash flow net 8,60 7,90 8,75 7,89
EBIT 3,90 2,25 1,85 3,54
EBITDA 8,50 7,85 8,81 10,05
Valeur comptable 33,60 32,45 35,09 31,42
Valeur comptable tangible 33,55 32,45 35,09 31,42

Performance (en euros)

Total Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 4,93 % 1,96 % 8,83 %
Rendement sur 6 mois 5,96 % 0,55 % 4,26 %
Rendement sur 1 an 3,24 % 8,19 % 4,72 %
Rendement sur 5 ans 9,29 % 6,80 % 16,10 %

Ratios financiers de la société

2016 2015 2014 2013
Pay out 42,95 % 119,54 % 132,23 % 64,51 %
Current ratio 0,84 1,38 1,45 1,37
Return on equity 6,28 % 5,50 % 4,70 % 11,62 %
Total return on equity 6,28 % 5,50 % 4,70 % 11,62 %
Marge brute - - - -
Marge nette 4,85 % 3,34 % 2,00 % 5,05 %
Marge EBIT 4,48 % 3,29 % 5,05 % 10,38 %
Marge EBITDA 15,05 % 15,65 % 14,32 % 15,64 %
Taux d'imposition 13,52 % 25,67 % 66,96 % 56,19 %
Gearing 18,18 0,00 0,00 22,85
Fonds propres/total du bilan 43,98 % 42,50 % 40,70 % 43,18 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 5,38 % 5,27 %
Cours/bénéfice courant 12,92 18,98
Cours/cash flow courant 5,41 5,89
Cours/valeur comptable 1,38 1,43
Cours/valeur comptable tangible 1,39 1,43
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 8,43 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
total
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer